L'Europe

Conférence des donateurs sur les besoins en infrastructures de l’Ukraine

[ad_1]

La France réunit mardi des donateurs internationaux pour une conférence visant à aider l’Ukraine à faire face aux attaques russes contre les infrastructures du pays.

La réunion comprend des représentants du gouvernement ainsi que des entreprises et des agences d’aide dans le but de fournir à l’Ukraine à la fois le financement et l’équipement dont elle a besoin pour maintenir les infrastructures telles que l’électricité et l’électricité en état de marche malgré les attaques russes.

La conférence fait suite à l’engagement pris lundi par les dirigeants du G7 de répondre aux besoins urgents de l’Ukraine en équipements militaires et de défense.

Dans une déclaration publiée par la Maison Blanche, le G-7 a condamné « les attaques inhumaines et brutales continues de la Russie visant des infrastructures critiques, en particulier des installations énergétiques et hydrauliques et des villes à travers l’Ukraine ».

Le communiqué a qualifié ces « attaques aveugles » de « crime de guerre ». Il a également condamné ceux qui « facilitent la guerre illégale de Poutine ».

Le chancelier allemand Olaf Scholz, président du G-7, s’est engagé à reconstruire la stabilité financière de l’Ukraine et a comparé la reconstruction de l’Ukraine au plan Marshall mis en œuvre par les États-Unis pour aider l’Europe à se reconstruire après la Seconde Guerre mondiale.

Pendant ce temps, les forces russes ont bombardé l’est et le sud de l’Ukraine lundi avec des missiles, des drones et de l’artillerie. Le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal a appelé à des batteries de missiles Patriot et à d’autres systèmes de défense aérienne de haute technologie pour contrer les attaques russes.

Au moins huit civils ont été blessés lundi dans une attaque à la roquette russe sur la ville de Hirnyk, dans l’est de l’oblast de Donetsk, a déclaré le gouverneur Pavlo Kyrylenko.

Moscou « terrorise en permanence les Ukrainiens pacifiques », a ajouté Kyrylenko avant d’exhorter les résidents restants à fuir l’oblast de Donetsk. La région est devenue l’épicentre de violents combats et l’infrastructure électrique endommagée a laissé des millions de personnes sans électricité à des températures inférieures à zéro.

Dans son allocution de lundi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré que la Russie continuerait de cibler le réseau électrique ukrainien. « La Russie espère toujours des pannes d’électricité. C’est le dernier espoir des terroristes », a-t-il déclaré.

« Tant qu’ils ont des missiles – et la Russie en a toujours – veuillez prendre au sérieux tous les avertissements du commandement militaire ukrainien, de notre armée de l’air et des alarmes aériennes. À tous les niveaux, nous devons être préparés à toute intention hostile. Et nous ferons tout pour passer cet hiver », a-t-il ajouté.

Depuis octobre, la Russie cible le réseau électrique ukrainien. Zelenskyy affirme que les attaques sont des crimes de guerre visant la vie civile, tandis que Moscou affirme qu’elles sont militairement légitimes.

Selon un haut responsable du Pentagone, la Russie épuisera ses stocks de munitions pleinement utilisables d’ici le début de 2023. « Ils ont puisé dans [Russia’s] stock de munitions vieillissant, ce qui indique qu’ils sont prêts à utiliser ces munitions plus anciennes, dont certaines ont été produites à l’origine il y a plus de 40 ans », a déclaré le responsable, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

Jan Egeland, secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés, a déclaré lundi qu’il s’attend à une nouvelle vague de centaines de milliers de réfugiés ukrainiens en Europe au cours de l’hiver en raison de conditions « invivables ».

« Il y en aura des centaines de milliers d’autres car les bombardements horribles et illégaux des infrastructures civiles rendent la vie invivable dans de trop nombreux endroits », a déclaré Egeland à Reuters.

Certaines informations pour cette histoire proviennent de l’Associated Press, de l’Agence France-Presse et de Reuters.

[ad_2]

voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page