Skip to content
Conflit à la SAQ : les distilleries québécoises touchées


La grève dans les entrepôts de la Société des alcools du Québec, qui a débuté lundi, a déjà causé des répercussions importantes sur la chaîne d’approvisionnement des succursales.

Les distilleries de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont été directement touchées par le conflit de travail dans les entrepôts de la SAQ. C’est notamment le cas de la nouvelle Crèmette de la distillerie Wabasso à Trois-Rivières, qui se retrouvait partout sur les étals de la SAQ lundi, mais qui, à cause du débrayage, dort dans la salle du fond.

Les commandes de la distillerie ne sont prises en rien, a relevé le co-fondateur de l’entreprise, Maxime Vincent. « Ils sont partis, mais pas reçus. Et tant qu’elle n’est pas reçue, elle n’est pas payable. Ça a juste mis du plomb dans l’aile », a déclaré Vincent.

Le problème est le même à la distillerie Quai à Bécancour, qui a aussi récemment lancé un nouveau produit. «Quand vous sortez un nouveau produit, c’est beaucoup d’investissement pendant plusieurs mois que vous n’avez aucun retour sur ces investissements», a expliqué le directeur, Jean-François Rheault.

Le Québec compte plus d’une soixantaine de microdistilleries qui créent environ 350 produits différents par année. Pour la directrice générale de la distillerie Mariana à Louiseville, Nathalie Laberge, les distilleries peuvent supporter quelques jours de grève, mais pas beaucoup plus. « Si cela dure deux à trois semaines, ils ne pourront certainement pas revenir en arrière et livrer tous les SAQ à temps pour les vacances », a-t-elle déclaré.

Pour accueillir les consommateurs, la distillerie Wabasso entend organiser quelques journées portes ouvertes pour vendre directement ses produits. Cependant, ils devront payer la SAQ comme si la société d’État avait elle-même vendu le produit.

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.