Skip to content
Coupe Davis : Félix Auger-Aliassime envoie le Canada en quart de finale

[ad_1]

Le Québécois Félix Auger-Aliassime a assuré le billet du Canada pour la finale de la Coupe Davis samedi à Valence, en Espagne, en battant le Serbe Miomir Kecmamovic.

• Lisez aussi : Coupe Davis : victoire éclatante de la « FAA » et du Canada

• Lisez aussi : Roger Federer : le tennis perd son plus grand ambassadeur

La 13e raquette de l’ATP a eu besoin d’un peu plus d’une heure et quart de jeu pour venir à bout de son adversaire, 33e mondial, en deux sets de 6-3 et 6-4.

Vainqueur face au premier joueur mondial la veille, l’Espagnol Carlos Alcaraz, Auger-Aliassime a poursuivi sur sa lancée, se montrant dominant ballons en main. Le joueur de 22 ans a réussi un total impressionnant de 14 as et aucune double faute. Il a également remporté 29 des 32 échanges après avoir placé son premier service entre les lignes. Le Québécois a tout de même fait face à deux balles de bris, mais a sauvé chacune d’elles.

En retour de service, « FAA » a breaké son adversaire deux fois, une fois par set, profitant ainsi de la moitié de ses occasions.

Grâce à ce gain, le Canada se rendra à Malaga, toujours en Espagne, fin novembre, pour disputer la finale de la compétition.

Diallo ne peut rien contre Djere

Lors de son premier match en carrière pour le Canada à la Coupe Davis plus tôt dans la journée, le Québécois Gabriel Diallo n’a pu voir que la puissance du Serbe Laslo Djere, qui a triomphé en deux sets de 6-2 et 6-2.

L’homme qui a remporté son premier tournoi sur le circuit ATP Challenger, à Granby, en août, n’a pas su conserver son service adéquatement, lui qui n’a remporté que 16 des 30 rallyes lorsqu’il a mis en jeu sa première balle. Le 334e joueur mondial s’est même fait voler son service quatre fois, deux fois par set.

En retour, Diallo s’est offert trois occasions de prendre le service de son adversaire, mais n’a profité d’aucune de ses opportunités. Djere, 66e raquette de l’ATP, a également été dominant avec les balles en main, avec un pourcentage de réussite de 80% en situation de première balle, remportant 84% des échanges lorsque sa première balle était entre les lignes.

Les Canadiennes auront un dernier duel à jouer, en double, plus tard dans la journée. Si ce duel n’a aucune importance quant à la participation ou non du Canada à la finale, il pourrait cependant avoir une importance sur le classement final dans le groupe B. Une victoire assurerait aux représentants de la feuille d’érable du premier rang.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.