Actualités françaises

Coupe du monde : pas une seule minute de jeu pour Samuel Piette

[ad_1]

DOHA, Qatar | C’était deux heures après le match, il ne restait plus que des journalistes canadiens dans la zone mixte et les derniers joueurs du Canada attendaient.

• Lisez aussi : Le Canada termine la Coupe du monde avec une défaite 2-1 contre le Maroc

On nous a dit qu’ils passaient du temps avec leurs familles sur le bord du terrain au stade Al Thumama. Une dernière chance de savourer l’expérience avant de rentrer à la maison.

Théoriquement, les joueurs doivent se promener dans la zone mixte après le match ou en route vers le bus de l’équipe.

Samuel Piette est l’un des rares Canadiens à ne pas être passé dans cette salle où les nombreux journalistes attendent de parler aux joueurs des deux équipes.

Par texto, il nous dira qu’il est désolé et qu’il espère que nous comprenons. Qu’il ne s’inquiète pas, les médias québécois présents à Doha ont très bien compris pourquoi le milieu de terrain n’a pas voulu se soumettre à l’exercice.

Ignoré

Bien qu’il ait plus de 60 départs avec l’équipe nationale depuis 2012 et qu’il ait participé à la qualification de l’équipe pour la Coupe du monde, il n’a joué aucune minute dans aucun des trois matchs de l’équipe.

Évidemment, ce n’est pas un match entre amis au parc, mais pour son palmarès, Piette méritait d’avoir ne serait-ce que quelques minutes pour vivre le moment. Après tout, il n’aurait certainement pas pu faire pire que Mark-Anthony Kaye qui a remplacé Stephen Eustaquio hier soir.

Le rythme de la rencontre n’a probablement pas joué en faveur du Québécois de 26 ans. Le but en fin de première demie, qui a réduit l’écart à 2-1, a donné au Canada l’espoir d’attraper au moins un point et les remplacements de John Herdman étaient offensifs.

Lorsque David Wotherspoon est venu remplacer Junior Hoilett à la 76e minute, Piette savait qu’il ne jouerait pas. C’était le dernier remplacement de Herdman.

Lors de la conférence de presse d’avant-match, il a été question de l’utilisation des réservistes lors de ce dernier match. John Herdman avait mentionné qu’il avait une rétention difficile avec un vétéran de plusieurs saisons. C’est à se demander s’il faisait référence à Piette.

Joueur apprécié

Piette est un guerrier qui mouille sa chemise sans relâche lorsqu’il est envoyé dans la mêlée. Les partisans du CF Montréal le savent bien.

Sans aucun doute, c’est un joueur populaire auprès de ses coéquipiers montréalais. Après tout, il est co-capitaine de l’équipe.

Mais il est aussi dans les bonnes grâces de ses coéquipiers chez les Reds. Steven Vitoria n’a pas tardé à parler de lui après le match.

« Sam est un joueur spécial pour ce groupe. Il est encore jeune et il a un bel avenir devant lui. Je suis fier de l’avoir avec nous. »

Pas déçu

Deux autres des six joueurs du CF Montréal n’ont pas touché le terrain, soit le défenseur Joel Waterman et le gardien James Pantemis.

Le premier était surtout là pour l’expérience et pour servir de remplaçant à l’entraînement, tandis que le second savait à quoi s’attendre lorsqu’il a été appelé pour relever Maxime Crépeau qui s’était cassé la jambe en finale de Coupe. MLS.

« Je connaissais mon rôle et je suis simplement très heureux d’être avec le groupe », a déclaré Pantemis. C’est un rêve devenu réalité pour moi. Je dirais même qu’il y a dix ans, je ne croyais pas que c’était un rêve possible.

Il en a profité pour acquérir de l’expérience et s’inspirer des meilleurs.

« Je regarde des gardiens comme Thibaut Courtois [de la Belgique], nous sommes sur le même terrain et nous avons des conversations d’après-match avec eux. J’essaie d’apprendre le plus possible de ces gardiens qui sont au plus haut niveau. »

Pantemis retournera maintenant à Montréal où il prévoit passer la prochaine saison même si le CF Montréal n’a pas exercé l’option sur son contrat avant le début de la Coupe du monde.

« Je suis toujours en discussion avec Montréal et je pense que ce sera réglé d’ici la fin de l’année. J’aimerais rester à Montréal et nous avons de bonnes discussions, je suis optimiste. »



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page