Skip to content
Courtois comme un sauveur, les Canucks peuvent s’en vouloir


De Bruyne méconnaissable, les Canucks en manque de réussite… Voici les tops et les flops de la victoire étriquée de la Belgique face au Canada (1-0).

HAUTS

Le mur Courtois

Si la Belgique a réalisé une cage inviolée et ramené les trois précieux points ce mercredi soir face au Canada (1-0), c’est en grande partie grâce à son gardien Thibaut Courtois. Le natif de Madrid a montré qu’il était l’un des meilleurs gardiens de but au monde, sinon le numéro un. Après seulement dix minutes de jeu, il a repoussé un penalty de Davies en plongeant parfaitement vers la gauche. Au-delà de cet arrêt décisif, le gardien belge a effectué une multitude de parades de grande classe (30e, 80e). Un match de référence pour lui.

Batshuayi en héros

Si Courtois a plusieurs fois sauvé les siens, ce n’est évidemment pas lui qui a offert la victoire aux Red Devils mais Michy Batshuayi. Juste avant de rentrer aux vestiaires, l’attaquant belge était lancé par une ouverture parfaite d’Alderweireld et concrétisée du pied gauche (44e). Bien cadenassé par les défenseurs canadiens, il s’est tout de même procuré quelques occasions vu le faible nombre de bons ballons reçus. Batshuayi a fait le boulot en l’absence de Romelu Lukaku, toujours blessé.

FLOPS

Le manque de succès des Canucks

Si la Belgique a été plutôt efficace en inscrivant le seul but du match, les Canadiens n’ont pas réussi à trouver la faille. Certes, les attaquants ont buté sur un Courtois impérial mais ont aussi parfois manqué de précision et de lucidité, comme les nombreuses têtes non cadrées de Larin, les ratés de David ou le penalty raté de Davies. Les Canucks peuvent s’en vouloir car ils ont souvent été plus dangereux que les Belges.

De Bruyne en manque d’inspiration

Quand le métronome n’est pas dans un bon soir, toute l’équipe belge le sent. D’habitude si adroit, Kevin De Bruyne a déçu mercredi. Comme ce contre mal négocié en début de match (19e). C’est rare mais le milieu de terrain a commis une erreur lorsque les Belges ont lancé une contre-attaque folle dans une situation de trois contre deux. Le meneur de Manchester City cherchait Carrasco alors que Tielemans était seul de l’autre côté… Un mauvais choix qui ne ressemble pas à la star belge. Espérons pour la Belgique que son favori retrouve toute sa classe technique lors du prochain match des Diables Rouges contre le Maroc. Ce mercredi soir, il n’était pas à son niveau habituel.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.