Nouvelles sportives

Couscous-pizza, Gala, Le Graët-Oudéa-Castéra… Dans les coulisses des Bleus après la qualification pour les demi-finales de la Coupe du monde

[ad_1]

REPORTAGE – Les champions en titre, vainqueurs de l’Angleterre samedi soir (1-2) en quart de finale, ont passé une soirée remplie de joie, de chants et de discours officiels.

Envoyé spécial à Doha

Stade Al-Bayt, samedi soir, l’horloge dans l’enceinte aux tentes bédouines indique 1h du matin (23h en France). Dans les entrailles du stade, Olivier Giroud cherche son ancien partenaire de Chelsea, Mason Mount, pour échanger son maillot, tandis qu’Ibrahima Konaté vient de le faire avec son pote de Liverpool, Trent Alexander-Arnold. Les discussions sont empreintes de respect mutuel, entre félicitations rigoureuses pour les vainqueurs de la soirée et tristesse légitime du côté anglais, contraint de quitter le Qatar après son élimination en quart de finale de la Coupe du monde contre les Bleus (1-2).

De son côté, Hugo Lloris, touché par les attaques de la presse anglaise qui le qualifiait de « talon d’Achille » de l’équipe de France durant la semaine, mais aussi par les insultes homophobes subies pour ne pas avoir porté le brassard « One Love » , rend hommage à Harry Kane, adversaire du soir mais ami dans la vie et buteur malheureux sur penalty manqué à la 84ee

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page