Skip to content
Covid-19 : le rappel d’Olivier Véran


Le pass santé sera désactivé, dès le 15 janvier 2022, pour les Français n’ayant pas la troisième dose. Quant aux tests de dépistage, ils seront payants et ne seront valables que 24 heures. C’est le concept de « liberté » selon le ministre de la Santé.

Olivier Véran et le Pr Jérôme Salomon sont venus nous présenter les nouvelles mesures visant à freiner la cinquième vague de coronavirus qui touche toute l’Europe, et donc la France, depuis quelques semaines lors d’une conférence de presse, ce jeudi 25 novembre 2021.
Le ministre de la Santé a tenu à rassurer : « Il n’y aura ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitations de déplacement » dit-il aussitôt. Car l’exécutif entend conjuguer « liberté et responsabilité » pour freiner l’épidémie et ainsi éviter des mesures plus brutales. « Nous avons toujours notre destin entre nos mains.

« Faits et preuves »

Ensuite, les chiffres de l’épidémie ont été donnés par le professeur Salomon. Ce sont 32 591 nouveaux cas de Covid-19 qui ont été détectés ces dernières 24 heures en France. Et le taux de reproduction du bloc opératoire est de 1,6, autrement dit, l’épidémie double tous les onze jours !
Olivier Véran a pris la parole pour dire : voici « des faits et des preuves ». Des faits et des preuves qui justifient, à eux seuls, un nouveau durcissement des contraintes sanitaires. Pas de confinement, mais à condition d’accepter toute la nouvelle stratégie sanitaire de l’exécutif.
Et tout d’abord en rappelant les effets salvateurs du vaccin. « Si nous n’avions pas cette importante couverture vaccinale, nous serions submergés par la vague épidémique… et probablement déjà tous reconfinés ». D’où l’intérêt du rappel ouvert à tous les Français de 18 ans et plus. Sur 25 millions de personnes concernées, six millions ont déjà reçu cette troisième dose.

Et les enfants de 5 à 12 ans ?

Nous allons vacciner beaucoup de monde, à partir de ce week-end, partout en France. Mais si j’ai déjà attrapé le virus, dois-je me faire vacciner ? Réponse du Dr Véran : « L’infection correspond à une dose de vaccin.
Et pour les enfants de 5 à 12 ans ? Le sujet est délicat. Parce que les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux. Olivier Véran connaît cette polémique scientifique. Il précise qu’il a saisi le Conseil national de déontologie et la Haute Autorité de Santé pour avoir leur avis. Si elle est favorable à cette vaccination des enfants, alors on va vacciner, mais pas avant le début de l’année 2022, car il faut recevoir des doses de vaccin dilué pour cette tranche d’âge.

Rappel corrélé au pass santé

Nous arrivons ensuite aux choses qui mettent les gens en colère. Le ministre de la Santé a ensuite évoqué les contraintes qui s’appliqueront à ceux qui ne voudront pas prendre le médicament. On le sait, ils sont un peu plus de 6 millions en France, dont de nombreux soignants qui ont été interdits d’exercice de leur profession.
La dose de rappel sera corrélée au pass santé à compter du 15 janvier pour tous les adultes, sept mois après la dernière injection.
Quant aux tests PCR et antigéniques servant de laissez-passer de santé pour les non vaccinés, ils seront payants et leur durée de vie sera réduite de 72 à 24 heures ! Et puis, le masque sera obligatoire même à l’intérieur.
Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a précisé qu’il n’y aura plus de fermeture systématique de classe dès le premier cas covid, mais un dépistage de tous les élèves et seuls ceux qui sont testés négatifs pourront venir en classe.
Et puis, le masque sera obligatoire même à l’intérieur.
Telles sont les grandes lignes du nouveau système de santé de l’exécutif. La philosophie « Liberté et Responsabilité » dans toute sa splendeur.
Vous prendrez une troisième dose, n’est-ce pas ?

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.