Skip to content
Culture du houblon sur la Côte-Nord : le défi relevé pour une deuxième année


La ferme maraîchère et houblonnière Les jardins de Carmanor a réussi pour une deuxième année le défi de cultiver du houblon sur la Côte-Nord, une récolte qui permettra encore une fois la production d’une bière bien spéciale.

Implantée dans la localité de Ragueneau, près de Baie-Comeau, en 2019, l’entreprise est la première à produire du houblon sur la Côte-Nord où le climat rend souvent les récoltes plus difficiles que dans le sud du Québec.

« Nous avons une saison plus courte que les autres champs de houblon et moins de chaleur, nous expliquait lors de notre visite Steve Berthiaume, copropriétaire des Jardins de Carmanor, avec son père Pierre Berthiaume. Nos plantes sont fortes et saines, mais elles pourraient avoir plus de bourgeons.


Culture du houblon sur la Côte-Nord : le défi relevé pour une deuxième année

Geneviève Quessy/ AGENCE QMI

Le champ de houblon arrive à maturité, mais est encore au stade expérimental.

« Il faut s’ajuster, a ajouté M. Berthiaume. L’agronome qui nous suit nous a conseillé de réduire la hauteur des poteaux qui maintiennent les fils, afin que le houblon mette son énergie à se densifier et à produire plus de bourgeons au lieu de toujours chercher à grimper. On verra ce qui se passera l’année prochaine ! »

Les vendanges 2022 ont eu lieu le dimanche 11 septembre dernier.


Culture du houblon sur la Côte-Nord : le défi relevé pour une deuxième année

Geneviève Quessy/ AGENCE QMI

Une trentaine de bénévoles ont offert leurs services pour aider à décrocher les longues lianes enroulées autour des fils suspendus à 20 pieds dans les airs, dans le vaste champ face à la mer.

Il fallait ensuite décrocher les cocottes résineuses où se concentrent les huiles essentielles qui donneront arôme et amertume à la bière.

Toute la récolte a été envoyée à la Microbrasserie St-Pancrace à Baie-Comeau.


Culture du houblon sur la Côte-Nord : le défi relevé pour une deuxième année

Geneviève Quessy/ AGENCE QMI

« Dès lundi matin, les 250 livres de houblon étaient dans les cuves pour faire une bière de récolte, qui ne peut être faite qu’avec du houblon frais. Normalement, le houblon est séché et transformé en granulés. C’est le seul moment de l’année où on peut faire ce type de bière, quand on a une récolte fraîche », mentionne un des copropriétaires de la microbrasserie André Morin en entrevue.

« En 15 à 20 jours, cela donnera une bière de type pale ale, végétale et très florale », ajoute M. Morin.

La cuvée de 2 000 litres sera mise en conserve et distribuée aux détaillants de la Côte-Nord. « Elle s’appelle La Carmanor. C’est une façon de souligner le travail exceptionnel que fait ce producteur pour aller chercher du houblon sur la Côte-Nord », a déclaré le brasseur.

Au Québec, selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, il y avait l’an dernier 41 fermes qui ont déclaré produire du houblon.



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.