Entreprise

Cybersurveillance : Garda annonce un partenariat avec la société de surveillance cofondée par la CIA, Palantir

[ad_1]

La firme controversée, cofondée par le fonds In-Q-Tel de la Central Intelligence Agency (CIA) et par le milliardaire Peter Thiel, proche de l’ancien président américain Donald Trump, a annoncé vendredi « un partenariat stratégique » avec une société de GardaWorld.

• Lisez aussi : La Caisse a investi plus de 100 M$ dans une firme cofondée par le CIA

• Lisez aussi : Un contrat avec une société de surveillance co-fondée par la CIA

« Nous ne donnerons pas de détails concernant le cadre financier de l’accord. Et non, nous n’avons pas reçu d’argent de l’État », a répondu du tac au tac au Enregistrer Garda, vendredi matin, après la publication d’un communiqué de presse.

C’est Crisis24, la société GardaWorld, qui a signé un partenariat avec Palantir pour « transformer la sécurité et la gestion des risques grâce à l’intelligence artificielle ».

Au Royaume-Uni le mois dernier, un accord entre le National Health Service (NHS) et Palantir a été critiqué par des groupes inquiets pour la protection des données de santé, selon Bloomberg.

Aux États-Unis, Palantir a été accusé d’avoir aidé Cambridge Analytica à scruter les profils Facebook pour favoriser l’élection de Donald Trump, selon le lanceur d’alerte Christopher Wylie.

En 2017, Palantir a été pointé du doigt pour avoir ciblé les parents d’enfants migrants appréhendés à la frontière, a rapporté The Intercept, en s’appuyant sur des documents du Department of Homeland Security (DHS).

Marchés publics

Dans son communiqué, Garda écrit noir sur blanc que le nouveau système avec Palantir vise à « développer de nouvelles offres de services destinées aux secteurs public et parapublic ».

Le logiciel Foundry de Palantir aidera Crisis24 à fournir des analyses sur la criminalité, le terrorisme, la santé, les transports et la géopolitique.

En août dernier, Québec a investi 300 millions de dollars dans GardaWorld.

Palantir vaut plus de 20 milliards de dollars en bourse.

Vendredi matin, Le journal n’a pas réussi à obtenir un entretien avec Garda ou Palantir.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page