Skip to content
Dans le bureau de Daniel Roseberry

[ad_1]

Daniel Roseberry, le chef créatif de Schiaparelli, dans son bureau. Louis Canada pour Le Figaro

EN IMMERSION (3/6) – Depuis l’hôtel particulier de la place Vendôme où travaillait autrefois Elsa Schiaparelli, le Texan de 33 ans a ravivé la flamme de la maison de couture… que les pop stars d’aujourd’hui raffolent.

Immersion dans l’espace de travail de six designers, parfumeurs et créatifs hauts en couleurs, où chaque objet raconte sa personnalité.

Le bureau de Daniel Roseberry se résume essentiellement à une pièce blanche avec moulures et parquet, une grande table, une chaise à roulettes, une plante verte et dans un coin, un tableau de liège sur lequel sont épinglées quelques indications sur sa prochaine collection. Le strict minimum. Mais, situé au 21 place Vendôme, il a une vue imprenable sur la colonne Vendôme, qu’on a l’impression de pouvoir toucher. La lumière est belle par cette belle journée d’été.

« Oui, la lumière est plutôt cool, n’est-ce pas ? il reconnaît. Je l’affirme avec la plus grande humilité, mais, pour moi, c’est le plus beau bureau du monde. Je n’ai rien fait pour me l’approprier. C’est presque vide, mais quelque part ça ressemble à ma vie à Paris. Dans le sens où j’essaie encore de m’établir ici… Je me souviens, que six mois après mon arrivée…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.