Skip to content
De « Pookie » à Bobigny, Aya Nakamura et son ex-compagnon jugés pour violences réciproques


Le chanteur franco-malien est attendu jeudi au tribunal correctionnel de Seine-Saint-Denis aux côtés du producteur Vladimir Boudnikoff. Ils devront répondre des événements survenus lors d’une soirée orageuse en août dernier, à Rosny-sous-Bois.

Une effervescence inhabituelle promet de régner jeudi après-midi autour de la douzième chambre du tribunal correctionnel de Bobigny. Parmi les dossiers trentenaires programmés pour cette audition, celui d’Aya Danioko – le vrai nom de la chanteuse – et de son compagnon à l’époque des faits, Vladimir Boudnikoff, 34 ans, a particulièrement retenu l’attention des médias.

Il faut dire qu’à 27 ans, Aya Nakamura est la chanteuse francophone la plus écoutée au monde. Les deux artistes, parents d’une petite fille et désormais séparés, doivent répondre de « violences par conjoint avec ITT de moins de huit jours » pour des événements survenus l’été dernier chez le producteur à Rosny-sous-Bois.

« On n’est pas dans un contexte de violences lourdes », nuance toutefois une source proche du dossier. Dans la nuit du samedi 6 août au dimanche 7 août, la police locale est intervenue pour la première fois vers 1h45 du matin sur fond de tension, trace cette source. Ils trouvent le chanteur à l’extérieur du pavillon, tandis que le producteur est à l’intérieur. Mais à ce stade, « il n’y a pas de notion de violence »dit-elle, indiquant que la police quitte alors les lieux.

Plus tard dans la nuit, Aya Nakamura revient sur les lieux accompagnée de deux amis, expliquant vouloir reprendre des affaires, poursuit la source proche de l’enquête. Disant craindre pour sa sécurité, Vladimir Boudnikoff prévient alors la police qui se déplace une seconde fois et interpelle la chanteuse et ses amis. Placée en garde à vue, l’interprète aux disques d’or affirme avoir subi des violences de la part de son conjoint. Celui-ci est à son tour placé en garde à vue dimanche matin.

VOIR ÉGALEMENT – Le rappeur Kaaris, accusé de violences conjugales, convoqué devant le tribunal correctionnel

« Nous avons fait des bêtises cette nuit-là »

« Il n’y a pas vraiment eu de coups »selon la source proche du dossier, se référant à « rayures » pour les deux protagonistes et « le fait qu’il l’ait maintenue ». Finalement, le couple est sorti libre avec une convocation subséquente devant le tribunal correctionnel. « On a fait des conneries cette nuit-là et c’est aussi la vie »avait écrit le producteur de musique sur Instagram quelques jours après les faits. « La femme que j’aime et moi allons très bien. Vraiment rien de grave, rien”, il a dit. Sollicité par l’AFP mardi, Warner, le label du chanteur, n’a pas répondu.

Née à Bamako au Mali, Aya Nakamura a grandi à Aulnay-sous-Bois, au nord de Paris. Sa carrière décolle avec son deuxième album Nakamura en 2018. Elle sort un troisième disque en 2020, oui, qui fut également un succès immédiat. Ses chansons, qui mêlent diverses influences musicales, évoquent des thèmes universels et se teintent d’argot de banlieue parisienne, touchent les fans du monde entier. L’artiste est aussi l’une des rares stars à s’être invitée dans le jeu vidéo Fortnite pour un concert interactif début octobre.

Producteur de musique, notamment de rappeurs, Vladimir Boudnikoff a également réalisé le clip d’un de ses titres phares, pooké. Tournée au château de Fontainebleau, la vidéo a culminé à quelque 333 millions de vues sur YouTube depuis sa sortie en 2019.

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.