Skip to content
Décès de Timéo, 4 ans, au CHU de Nancy : à qui la faute ?



Mercredi 23 novembre se tenait à Nancy le procès lié au décès d’un enfant à qui une dose beaucoup trop élevée de colchicine avait été administrée. Des fautes individuelles ont été relevées, mais au sein d’un service désorganisé par le manque de personnel.

mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.