Skip to content
Derek Pomerleau, un « beau » boxeur


À seulement 22 ans, Derek Pomerleau débute tout juste sa carrière de boxeur professionnel. Pourtant, son entraîneur Stéphan Larouche en parle déjà d’une manière toute particulière.

« Les gens vont apprendre à se renseigner, note Larouche. Ça va être un peu comme au temps de Stéphane Ouellet et Davey Hilton. Il y a des boxeurs comme ceux-ci que vous ne pouvez pas arrêter de regarder pendant trois minutes d’affilée. ça a fait ça avec [Lucian] Le cul aussi. Il y a quelque chose de beau, d’artistique. »

Originaire de Mercier, Pomerleau (3-0, 2 K.-O.) sera en action le 1er décembre à la Place Bell, alors qu’il affrontera le Mexicain Gustavo Magana Rodriguez (3-1-1, 1 K.-O.) .

« Derek a un mélange d’à peu près tous les bons boxeurs que nous avons eus », a ajouté Larouche. Défensivement, il est extrêmement efficace, mais il reste équilibré. Il y a sa puissance, son jeu de jambes, sa compréhension de la boxe… Il fait un bon show. Physiquement, il est bien construit, il a une bonne portée et frappe juste assez fort. Il a un grand potentiel. »

Confiance absolue

Pomerleau, qui a été champion canadien amateur, a débuté sa carrière professionnelle en mars dernier. Par nécessité, la pandémie de COVID-19 a facilité sa décision d’emprunter cette voie.

« Je voulais encore aller chez les pros assez jeune, je suis content », a-t-il avoué.

Sa relation avec Stéphan Larouche y est pour beaucoup.

« Cela fait un an que nous travaillons ensemble et j’ai l’impression que ce sera mon entraîneur jusqu’au bout, a-t-il souhaité. J’ai une confiance absolue en lui. »



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.