Skip to content
Derichebourg redouble d’appétit pour Elior


L’activité restauration d’Elior a retrouvé 95 % de son niveau d’avant crise, malgré les difficultés du secteur. Gilles ROLLE/RÉA

INFO LE FIGARO – Déjà actionnaire à 24% du géant de la restauration collective, le groupe pourrait augmenter son capital en lui apportant ses activités multiservices.

Les destins d’Elior et de Derichebourg sont de plus en plus liés. Premier actionnaire du géant de la restauration collective (24 %), le spécialiste des services à l’environnement, aux entreprises et aux collectivités s’est invité en mai à la table d’Elior. Robert Zolade, fondateur d’Elior, y voyait le moyen d’assurer l’avenir de son groupe en l’associant à une entreprise familiale solide.

Daniel Derichebourg, PDG de Derichebourg et membre du conseil d’administration d’Elior, souhaite passer à la vitesse supérieure et renforcer les liens avec son entreprise. Depuis juillet, différentes options stratégiques ont été étudiées, en vue de redresser Elior, un groupe endetté et accusant de lourdes pertes. « Le conseil d’administration finalise l’examen de plusieurs scénarios en vue de choisir celui qui optimisera le positionnement stratégique du groupe et améliorera sa situation financière », reconnaît Bernard Gault, PDG d’Elior.

Le scénario privilégié par le conseil devrait être proposé aux actionnaires…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.