Skip to content
Des dirigeants d’organismes de conservation licenciés pour « mauvaise gestion »


Le directeur général par intérim de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) Olivier Mushiete et son adjoint, nommés il y a un an, ont été limogés par le ministre de l’Environnement pour «mauvaise gestion« . L’Institut congolais de conservation de la nature est l’organisme public qui gère les dizaines de parcs et réserves de la République démocratique du Congo.

La ministre de l’Environnement Ève Bazaïba a nommé Henry Mbale Kunzi et Bernard Mbath Nzekana »assurer l’intérimdu directeur général et du directeur général adjoint au sein de l’ICCN. Leurs nominations visent à «mettre de l’ordre » dans cet établissement public qui était « en proie à une mauvaise gestion et à des conflits permanentsentre les deux anciens dirigeants, a expliqué Michel Koyakpa, conseiller chargé de la communication au ministère de l’Environnement.

L’ancien directeur général par intérim Olivier Mushiete et son adjoint Vincent Imbongo, avaient été promus à ces fonctions en août 2021, après la suspension de l’ancien directeur général Cosma Wilungula et de tous les membres du conseil d’administration de l’ICCN par Ève Bazaïba.

Interrogé par l’AFP, Olivier Mushiete a confirmé qu’il avait été mis fin à ses fonctions, sans faire de commentaire.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.