Skip to content
Des experts de l’ONU exigent des comptes pour la mort de Mahsa Amini en Iran


Les manifestations anti-gouvernementales se multiplient en Iran après la mort de Mahsa Amini – une jeune femme décédée en garde à vue par la police des mœurs du pays.

Des femmes sont descendues dans la rue pour protester contre la loi du pays sur le hijab.

Les protestations se sont multipliées, les revendications s’élargissant pour refléter la colère des Iraniens ordinaires face à leurs conditions de vie.

Le professeur Javaid Rehman, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’homme en Iran, a accordé une interview à Euronews sur la situation.

« Cette loi viole les droits humains fondamentaux et viole la dignité inhérente aux femmes. Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles les gens manifestent. Les autorités iraniennes ont fait un usage excessif de la force contre des manifestants innocents qui demandent simplement que leurs droits soient reconnus », a-t-il déclaré. .

Pour visionner l’intégralité de l’interview, cliquez sur la vidéo ci-dessus.

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.