L'Europe

Des membres d’un réseau de traite des êtres humains arrêtés dans plusieurs pays européens

[ad_1]

La police polonaise, estonienne, allemande, lituanienne et lettone, coordonnée par Europol, a arrêté plusieurs membres d’un réseau de passeurs utilisant la frontière biélorusse avec la Pologne pour faire passer des migrants en Europe.

La police polonaise a renforcé la frontière avec la Biélorussie pour empêcher les entrées massives illégales.

Le lieutenant Anna Michalska, porte-parole des gardes-frontières polonais, a déclaré qu’il s’agissait d’une nouvelle vague d’arrestations concernant des personnes introduites clandestinement de Biélorussie sur le territoire polonais.

« Les gardes-frontières ont déjà interpellé 39 personnes cette année. Ce sont les organisateurs et les personnes opérant à différents niveaux de la hiérarchie de ce groupe criminel. Ces personnes ne se connaissaient pas forcément, elles ne savaient pas qui opérait à quel niveau. «

Le réseau a utilisé la Turquie comme point de départ du voyage. De là, les migrants ont été envoyés à Moscou par avion. De la capitale russe, ils ont été envoyés en Biélorussie.

Une fois à travers la frontière de l’UE, le réseau a utilisé des transports clandestins pour les acheminer vers l’Allemagne, la destination finale.

Regardez la vidéo dans le lecteur ci-dessus.

[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page