Skip to content
Des seniors contraints de choisir entre leur loyer ou leurs médicaments ?


Médicaments, loyers, nourriture, si rien n’est fait pour les aider financièrement, certaines personnes âgées pourraient être contraintes de faire des choix sur des éléments essentiels à leur sécurité, déplore la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ).

• Lire aussi : Revenu insuffisant pour les personnes âgées

« Le loyer absorbe dans bien des cas une part énorme de leur budget et nous ne voudrions pas qu’ils aient à choisir entre payer leur loyer à la fin du mois ou payer leurs médicaments », affirme Gisèle Tassé-Goodman, présidente du Réseau. . FADOQ.

La FADOQ demande au gouvernement d’en faire davantage pour aider les aînés qui sont en situation de vulnérabilité en cette période d’inflation.

Malgré l’annonce de la bonification d’environ 200 $ de l’aide financière aux personnes de 70 ans et plus, la FADOQ souhaite une autre bonification du crédit d’impôt très prochainement.

« À long terme, les aînés auront besoin de beaucoup plus d’aide pour faire face à la hausse constante du coût de la vie. C’est la raison pour laquelle le réseau FDOQ décrète une autre bonification du crédit d’impôt pour aînés pour soutenir les aînés dans le prochain budget », explique Mme Tassé-Goodman.

Regardez l’entrevue complète avec le président de la FADOQ dans la vidéo ci-dessus.

VOIR ÉGALEMENT

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.