Skip to content
Deschamps impatient d’en découdre avec les Bleus


Le sélectionneur des Bleus est apparu serein et déterminé à la veille de retrouver le Danemark en Coupe du monde.

Envoyé spécial à Doha

Sa vision du Danemark

« Je confirme que c’est une équipe sous-estimée par rapport à sa vraie valeur. On les a joué entre juin et septembre (2 défaites pour les Bleus), ça nous a fait des misères, on veut inverser la tendance demain (samedi). Sans parler de vengeance, on se connait tous, il y a eu une photo en juin différente de septembre et encore de celle de samedi. La situation des deux équipes n’est pas la même (avec les blessés). Tout ce qui nous a précédé est utile et les Danois ont cette capacité dans tous les matches de changer de système, cela peut entraîner différentes difficultés.»

Si Varane débutera samedi

« Il aurait pu jouer le premier match parce qu’il était en forme. Après, il y a eu des discussions, des séances supplémentaires, qu’il a bien digérées. Il n’est pas moins en forme, sinon un peu plus pour le second match. Expérience, pas expérience, il l’a. Avec certitude. Le plus important est qu’il se sente prêt dans sa tête et dans son corps. Je prendrai la décision en fonction de cela.»

Mondial : qui sont les meilleurs buteurs de l’histoire des Bleus ?

Accéder au diaporama (15)

Corrections à apporter sur le côté droit

« Mamma mia… Tant de questions. Je peux tout faire. Sur l’analyse approfondie du match qu’on a eu contre l’Australie, en plus du but qu’on a encaissé, il y a trois situations où on doit faire mieux. Cela en fait quatre pour mieux gérer. Chacun aura son ressenti, ce n’est pas énorme mais un peu trop. Cela nécessite des ajustements, dus au positionnement de certains acteurs. Sur une action, ça peut être de la responsabilité d’un joueur, on peut l’améliorer. L’idéal est de marquer des buts et de ne laisser aucune opportunité. C’est le match parfait. On n’atteint pas la perfection, mais on veut s’en approcher. Cela implique des choix, des discussions, des échanges… Nous devons nous améliorer. Après, pour changer, je vous laisse ces débats mais je choisirai.»

Dembélé et sa volonté de rachat par rapport à 2018

« Rachat non, je ne pense pas qu’il veuille tout effacer de 2018 car il a réussi (sourire). Il a eu des événements dans sa vie sportive, avec des blessures majeures. Il est plus construit, mature, même s’il reste jovial. En raison des exigences quotidiennes qu’il a avec son club, il va mieux. Le fait qu’il ait disputé le match titulaire, il a cette capacité à créer d’énormes problèmes à son adversaire, avec sa percussion. Ses doutes sur le retrait : Demande-moi si je vais le jouer ou pas, comme ça c’est plus clair (sourire). Il a fait d’énormes progrès dans ce domaine car il a des exigences plus importantes dans son club. C’est plus de placement pour avoir moins d’effort. Il a un gros volume de jeu.»

Sur la vie de groupe

« On a de très bonnes conditions, il y a un cadre de vie où la vie sociale est importante. Ce n’est pas ça qui fera gagner les matchs mais ça peut les faire perdre. Ça va bien, je ne vais pas dire très bien. Aujourd’hui, personne ne se lève sur son pied gauche ou n’a de sautes d’humeur.»

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.