Skip to content
deux hommes soupçonnés d’avoir enlevé et violé une adolescente de 14 ans

 |  Derniers titres de l’actualité

Derniers titres d’actualités Nouvelles des États-Unis

La police a demandé à la victime d’activer sa localisation sur Instagram et Snapchat. Un réflexe salvateur qui lui a permis d’être secourue.

Deux individus âgés respectivement de 26 et 64 ans – Boby R. et Thameur A. – sont soupçonnés d’avoir enlevé et violé une adolescente de 14 ans à Marseille dans la nuit du jeudi 13 janvier au vendredi 14 janvier, a appris Le Figaro provenant de sources cohérentes. Arrêtés puis placés en garde à vue, les deux prévenus sont déjà connus des services de police, nous dit-on.

Vendredi 14 janvier, peu avant 6 heures du matin, les parents d’une jeune fille de 14 ans en fugue ont appelé la police. Paniquée, leur fille vient de les contacter sur le réseau social Instagram : elle leur explique qu’elle est kidnappée et victime de viol à Marseille.

La police parvient rapidement à localiser le téléphone portable de la jeune fille dans le 15e arrondissement de Marseille, dans une rue des quartiers nord, mais la position est malheureusement imprécise. Quelques minutes plus tard, les policiers parviennent enfin à entrer en contact avec le mineur sur Instagram puis Snapchat. La victime ne peut pas parler à haute voix de peur d’être entendue par ses ravisseurs, mais heureusement a toujours son téléphone portable.

Le réflexe salvateur des policiers

Les enquêteurs lui ont demandé d’activer sa localisation sur les deux réseaux sociaux, permettant ainsi d’orienter les recherches vers un immeuble en particulier. Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) et un officier de police judiciaire se précipitent alors sur place et frappent à toutes les portes, espérant que la victime se manifestera. Ce qu’elle fera, via un message sur Snapchat. Deux individus ont été interpellés. La jeune fille est découverte, terrifiée et sous l’effet de psychotropes.

Entendue, la mineure en fugue – qui se prostituait occasionnellement – a déclaré avoir rencontré jeudi soir 13 janvier un homme de 26 ans, avec qui elle avait sympathisé. Il lui a alors proposé de l’héberger et elle l’a suivie jusqu’à un endroit où se trouvait un autre homme de 64 ans. La victime a déclaré que les deux hommes lui avaient fait fumer du cannabis, puis l’avaient violée à tour de rôle. Des examens médicaux ont confirmé l’existence de lésions anales sur la victime. Cette dernière dit aussi qu’elle a été forcée de pratiquer le sexe oral. L’enquête confiée à la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône se poursuit.


Derniers titres d’actualités Nouvelles locales

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.