Skip to content
Deux Somaliens et un Ukrainien parmi les lauréats du prix Right Livelihood


Deux femmes défenseures des droits humains en Somalie, Fartuun Adan et sa fille Ilwad Elman, ainsi que l’avocate ukrainienne Oleksandra Matviichuk et son Center for Civil Liberties ont reçu le prix Right Livelihood jeudi 29 septembre.

La fondation suédoise, dont le prix est considéré comme un prix Nobel alternatif, a également couronné Cecosesola, un réseau d’organisations fournissant des biens et des services aux zones à faible revenu du Venezuela.

Ainsi que l’Institut africain pour la gouvernance de l’énergie, basé en Ouganda et permettant aux communautés de s’opposer aux projets préjudiciables à l’environnement liés au développement du pétrole et du gaz. « Face aux gouvernements défaillants et à l’effondrement de l’ordre, y compris les guerres, le terrorisme, les déplacements massifs et les crises économiques, ils ont mis en place de nouveaux systèmes centrés sur l’humain», a déclaré dans un communiqué Ole von Uexkull, le directeur de la fondation.

Fartuun Adan et Ilwad Elman ont été récompensés pour leur action pour «promouvoir la paix, la démilitarisation et les droits humains en Somalie face au terrorisme et à la violence sexiste« . Les deux femmes mènent des initiatives visant notamment à réhabiliter les ex-enfants soldats et à venir en aide aux victimes de violences basées sur le genre.

Oleksandra Matviichuk et le Center for Civil Liberties, dont elle est la présidente, ont reçu le prix «pour la construction d’institutions démocratiques durables en Ukraine et pour avoir tracé la voie vers la responsabilité internationale pour les crimes de guerre« . L’organisation travaille également sur la documentation des violations des droits de l’homme et en particulier sur les crimes de guerre perpétrés depuis l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

L’organisation Cecosesola a été récompensée « établir un modèle économique équitable et coopératif comme alternative solide aux économies axées sur le profit« . Enfin, l’Institut Africain pour la Gouvernance de l’Energie a reçu le prix 2022 pour son « travail courageux pour la justice climatique et les droits des communautés violés par des projets d’extraction d’énergie en Ouganda« . Le Right Livelihood Prize a été créé en 1980 par l’Allemand-Suédois Jakob von Uexhull après que la Fondation Nobel eut rejeté sa proposition de créer deux nouveaux prix pour l’environnement et le développement. À ce jour, le prix a récompensé 190 lauréats de 74 pays. doté de 1 million de couronnes (environ 90 000 euros) pour chacun des lauréats.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.