Skip to content
dix « salles de torture » découvertes dans la région de Kharkiv

[ad_1]

MISE À JOUR SUR LA SITUATION – Les Ukrainiens ont déterré un charnier dans l’est du pays. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a plaidé jeudi en faveur d’une comparution de Vladimir Poutine devant la justice internationale.

Ursula Von der Leyen veut que Vladimir Poutine soit jugé, le chef du Kremlin et Xi Jinping veulent s’allier contre l’Occident, et l’Ukraine veut rejoindre le marché commun. Le Figaro fait le point le vendredi 16 septembre sur les dernières informations liées à la guerre en Ukraine.

Dix « chambres de torture » découvertes dans des zones reprises aux Russes à Kharkiv

« Dix chambres de tortureont été découverts dans des localités de la région de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, récemment reprises aux Russes, a déclaré vendredi le chef de la police nationale Igor Klymenko. « À ce jour, je peux parler d’au moins dix chambres de torture (découvertes) dans les colonies de la région de Kharkiv», dont deux dans la petite ville de Balakliïa, a-t-il précisé, cité par l’agence Interfax-Ukraine.

« 450 tombes » découvertes près d’Izioum, ville reprise aux Russes

« 450 tombesont été découverts près d’Izioum, une ville reprise aux Russes, a annoncé vendredi un conseiller de la présidence ukrainienne. Des journalistes de l’AFP ont vu vendredi des centaines de tombes marquées d’une croix dans une forêt à la périphérie d’Izium, une ville récemment reprise aux forces russes dans le nord-est de l’Ukraine.

Les autorités ukrainiennes ont notamment procédé sur place à l’examen d’une tombe contenant les corps de 17 soldats ukrainiens, surmontée d’une croix portant l’inscription « Armée ukrainienne, 17 personnes. Izioum, de la morgue« .

Les tombes de ce site ont été creusées lors des combats lorsque la ville a été capturée par les forces russes en mars et pendant l’occupation russe, qui s’est terminée la semaine dernière, a déclaré Oleg Kotenko, responsable gouvernemental chargé de retrouver les personnes disparues. Ils sont au nombre de 443.

L’ONU veut envoyer une équipe à Izioum pour enquêter sur les allégations de fosses communes

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme souhaite adresser « bientôt» une équipe à Izium en Ukraine, récemment libérée de l’occupant russe, pour vérifier les allégations des autorités ukrainiennes évoquant un charnier et des exécutions.

« Nos collègues en Ukraine, de la Mission de surveillance des droits de l’homme en Ukraine, vérifient ces allégations et visent à organiser une visite à Izium pour déterminer les circonstances de la mort de ces personnes.trouvé dans cette ville, a déclaré Elizabeth Throssell, porte-parole du Haut-commissariat, lors du briefing régulier de l’ONU à Genève.

Lorsque des fosses communes sont découvertes, il est important, a expliqué la porte-parole, de vérifier s’il s’agissait de militaires ou de civils, s’ils ont été tués ou morts dans les combats ou de causes naturelles exacerbées par le manque de soins médicaux. « Comme vous vous en souvenez peut-être, c’est une question qui a été soulevée à plusieurs reprises pendant les combats et le siège de Marioupol« , dit-elle.

Von der Leyen veut que Poutine soit traduit en justice

Le président de la Commission européenne a plaidé jeudi en faveur d’une comparution du président russe Vladimir Poutine devant la justice internationale pour les crimes de guerre commis en Ukraine, dans une interview à un média allemand. « Poutine doit perdre cette guerre et répondre de ses actes, c’est important pour moi« , a déclaré Ursula von der Leyen à la chaîne de télévision quotidienne Image.

Il ne fait aucun doute que des crimes de guerre ont été commis en Ukraine depuis le déclenchement de l’offensive russe fin février », a-t-il ajouté.c’est pourquoi nous soutenons la collecte de preuvesen vue d’une procédure devant la Cour pénale internationale, a ajouté le chef de l’exécutif européen, qui s’est rendu à Kyiv dans la journée.

Poutine et Xi solidaires avec les Occidentaux

Les présidents chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine ont affiché jeudi leur volonté de se soutenir et de renforcer leurs liens en pleine crise avec les Occidentaux, lors de leur première rencontre depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine. Les deux dirigeants se sont rencontrés en marge d’un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Samarcande, en Ouzbékistan, à un moment où les relations entre leurs pays et les États-Unis sont très tendues.

Dans ce contexte, le rapprochement entre Pékin et Moscou, dont les relations ne sont pas exemptes de frictions, se dresse face aux Etats-Unis, qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts. « La Chine est prête à travailler avec la Russie pour assumer ses responsabilités de grande puissance, jouer un rôle de premier plan et injecter stabilité et énergie positive dans un monde chaotique.a déclaré Xi Jinping au début de l’interview diffusée en direct.

La Maison Blanche approuve 600 millions de dollars d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine

La Maison Blanche a approuvé jusqu’à 600 millions de dollars d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine, selon un communiqué publié jeudi soir. Cette aide consiste en équipements et services, mais aussi en formation, selon l’exécutif américain, qui ne donne pas plus de détails, notamment sur les armements fournis.

Dans un communiqué, l’exécutif américain indique avoir autorisé le Pentagone à puiser dans ses stocks pour livrer des équipements et des services à l’Ukraine, ainsi que des formations, sans plus de détails. De son côté, le Pentagone a précisé que cette nouvelle tranche d’aide militaire à l’Ukraine comprendrait notamment des missiles de précision pour les systèmes d’artillerie Himars déjà livrés à Kyiv, ainsi que des obus compatibles avec les autres systèmes dont disposent les forces ukrainiennes.

Armer l’Ukraine, « moralement acceptable » sous conditions, selon le Pape

Armer l’Ukraine peut être acceptable »si les conditions de moralité sont remplies», a déclaré jeudi le pape François, qui a cependant jugé nécessaire de «dialogue » avec « toutdans une allusion voilée à Moscou. Interrogé à son retour d’une visite de trois jours au Kazakhstan sur la nécessité de fournir des armes à Kyiv, le souverain pontife a avancé la notion de «moralité« .

« C’est une décision politique qui peut être morale, moralement acceptée, si les conditions de la moralité sont remplies», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse dans l’avion le ramenant à Rome. « Mais cela peut être immoral s’il est fait avec l’intention de provoquer plus de guerres ou de vendre plus d’armes, ou de se débarrasser d’armes qui ne servent plus. La motivation est ce qui qualifie largement la moralité de cet acte« , il ajouta. « Se défendre n’est pas seulement légal mais c’est aussi une expression d’amour pour son pays. Qui ne se défend pas, n’aime pas, mais qui se défend, aimeajoute François, qui multiplie les appels à la paix et dénonce fermement l’industrie de l’armement.

Berlin livrera des armes à Kyiv mais pas les chars demandés

Des véhicules blindés seronttrès bientôtlivrés à Kyiv, mais pas à ce stade les chars de combat réclamés par l’Ukraine, a annoncé jeudi le ministre allemand de la Défense. « Il est encourageant de voir les succès que l’Ukraine a pu obtenir ces derniers jours, notamment grâce aux armes allemandes», a déclaré Christine Lambrecht devant la presse.

La contre-offensive menée par Kyivmontre à quel point il est important de fournir rapidement à l’Ukraine d’autres équipements militaires« , elle a ajouté. Le ministre a ainsi annoncé l’envoi de deux nouveaux lance-roquettes multiples Mars-II, ainsi que de 200 fusées. L’Ukraine recevra également 50 véhicules de transport tout-terrain de type Dingo. En revanche, l’Allemagne n’a pas l’intention à ce stade de livrer des chars de combat Leopard-2, ce que l’Ukraine a insisté pour insister.

L’Ukraine veut rejoindre le marché commun européen

L’Ukraine a pourprioritéde rejoindre le marché commun de l’Union européenne, où les biens, les services et les capitaux peuvent circuler librement entre les pays, a déclaré jeudi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « La question prioritaire pour nous est l’intégration de l’Ukraine dans le marché commun de l’UE, car nous sommes sur la voie du statut d’État membre de l’UE.a déclaré Volodymyr Zelensky lors d’une conférence de presse conjointe à Kyiv avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

L’Ukraine a perdu environ 15% de sa capacité de stockage de céréales

Environ 15% de la capacité de stockage de céréales de l’Ukraine a été perdue depuis le début de la guerre avec la Russie, selon un rapport américain jeudi soulignant les effets néfastes sur la sécurité alimentaire mondiale.

Depuis le début de la guerre, l’accès aux silos et autres espaces de stockage représentant environ 8,5 millions de tonnes de céréales a été perdu par l’Ukraine, selon l’estimation de l’Observatoire des conflits soutenu par Washington. Sur les quelque 58 millions de tonnes de capacité de stockage en Ukraine, les Russes ont pris le contrôle de 6,24 millions et 2,25 millions ont été détruites, selon le rapport.

Le gazoduc sibérien Force 2 vers la Chine « remplacera » Nord Stream 2, annonce Moscou

Le gazoduc Siberian Force 2, en discussion depuis plusieurs années entre Moscou et Pékin, »remplaceraNord Stream 2, qui devait relier la Russie à l’Europe mais dont la mise en service a été abandonnée depuis le conflit en Ukraine, a indiqué jeudi le ministre russe de l’Energie Alexander Novak. Interrogé dans une interview à la chaîne de télévision Rossiya-1 sur un remplacement dans la stratégie énergétique russe du Nord Stream 2 européen par l’Asian Siberian Force 2, Alexander Novak a répondu : «Oui« .

Plus tôt dans la journée, le ministre, en marge d’un déplacement en Ouzbékistan, avait affirmé que la Russie et la Chine signeraient prochainement des accords relatifs à la livraison de «50 milliards de mètres cubes de gaz» par an via le futur gazoduc Force de Sibérie 2. Ce volume représentera quasiment la capacité maximale de Nord Stream 1 – 55 milliards de m³ au total -, à l’arrêt depuis le 2 septembre.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.