Skip to content
Écoles : ça sent le futur qui peut…

 |  Derniers titres de l’actualité

Meilleures nouvelles Nouvelles locales

Nous avons officiellement rencontré hier le Dr Luc Boileau. Flanqué de François Legault, Christian Dubé et Jean-François Roberge (il existe toujours ?), Le nouvel espoir de la santé publique est venu annoncer la fin du couvre-feu et le retour en classe lundi.

Joie et soucis

Le PM a commencé fort en répétant plusieurs fois qu’on voyait la lumière au bout du tunnel (il me semble que j’ai déjà entendu ça) et que le Dr Boileau lui avait assuré que « c’est sûr, l’air dans les écoles ». Oh oui ?

Je me demande ce que le personnel soignant et les personnes qui travaillent DANS LES ÉCOLES ont pensé de ce point de presse qu’on pourrait qualifier de très optimiste dans les circonstances.

Il est vrai qu’une décision rapide a dû être prise concernant l’enseignement à distance, ce qui est inconciliable avec la vie professionnelle de plusieurs parents, moi le premier. Sauf que je trouve dommage qu’on ait l’impression qu’on doit choisir entre la santé psychologique et la santé physique.

Et même si, en termes de communication, on essaie d’atténuer nos craintes en déclarant qu’Omicron est un peu comme une « nouvelle maladie », il reste le même virus : le SARS-CoV-2.

Que va-t-il se passer ?

La mère de famille que je suis est très heureuse que les enfants retournent à l’école, mais le commentateur a plusieurs questions. Toi aussi, j’en suis sûr. C’est moi ou ça sent un peu ce qui peut venir ?

Si l’air est sûr, prouvez-le et nous n’en reparlerons plus. Aussi, quels sont les arguments scientifiques derrière cette nouvelle mesure qui prône une période d’isolement de 5 jours ? Qu’en est-il de la vaccination dans les écoles primaires ? Seulement 1 à 2 % des enfants ont reçu une deuxième dose. Quand les tests rapides pour le secondaire seront-ils attendus ? La liste des questions pourrait s’allonger.

J’aimerais croire que les enfants sont moins malades et que les symptômes d’Omicron sont « moins », mais l’école reste un pot de germes. Mais bon, ça va ! Nous allons ouvrir les plus grandes fenêtres.




Mises à jour de dernière minute Nouvelles locales

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.