Skip to content
Elisabeth Borne « ne ferme pas la porte » à une taxation des « super profits » des entreprises

[ad_1]

« Personne ne comprendrait que les entreprises réalisent des bénéfices exceptionnels même si les Français peuvent s’inquiéter de leur pouvoir d’achat », a déclaré le Premier ministre dans un entretien à Parisien.

Elisabeth Borne a déclaré samedi en Le Parisien ne pas « ferme la porte» à une taxation de «grand profit » des entreprises, tout en préférant que l’entreprise qui peut « baisse les prix pour le consommateur et donne du pouvoir d’achat à ses salariés« .

« Personne ne comprendrait que les entreprises génèrent des profits exceptionnels même si les Français peuvent s’inquiéter de leur pouvoir d’achat», a ajouté Elisabeth Borne qui doit s’exprimer lundi devant le Medef, à l’heure où les prix flambent partout dans le monde en raison notamment de la guerre en Ukraine.

Le Premier ministre a également promis que l’exécutif ne « ne pas laisser les prix de l’énergie exploser“, et atténuerait”augmentealors que les prix explosaient sur les marchés de gros. « Nous conserverons des mécanismes pour amortir les hausses des prix de l’énergie. Et nous prendrons des mesures spécifiques pour soutenir les plus vulnérables», a assuré le Premier ministre.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.