Skip to content
EN DIRECT – L’Ukraine se prépare à reconnecter la centrale électrique de Zaporijia au réseau


La guerre de « haute intensité » a ressurgi en Europe le 24 février 2022. Elle est désormais en toile de fond du quotidien des Européens. Au-delà de l’histoire des batailles et des décomptes macabres, ce conflit a évoqué des notions que le grand public n’aurait pas cru trouver depuis la fin des grands affrontements du XXe siècle et la fin de la guerre froide : menace nucléaire, transfiguration d’un temps de guerre président, crimes contre les populations civiles… Après six mois de conflit, Le Figaro fait le point sur le retour du tragique dans notre histoire.




EN DIRECT – L’Ukraine se prépare à reconnecter la centrale électrique de Zaporijia au réseau
UKRAINE-RUSSIE-CONFLIT-FRANCE-ALLEMAGNE-ITALIE AFP

Dès le début de la guerre, l’équation diplomatique semble insoluble. L’Ukraine n’est ni membre de l’OTAN ni de l’Union européenne. Ses alliés n’ont donc aucune obligation d’intervenir militairement. Et s’ils le font quand même, ils risquent de s’enliser dans un conflit d’un tout autre calibre. Comment, alors, venir en aide à l’Ukraine sans déclencher la Troisième Guerre mondiale ? C’est là qu’intervient l’exercice très délicat de la diplomatie de guerre. Chaque déclaration doit être pesée encore plus qu’en temps de paix. Chaque décision doit être prise sans franchir la ligne rouge, très claire pour la Russie mais beaucoup moins pour ses ennemis.

Dès les premières heures duopération militaire spéciale», les condamnations des pays occidentaux sont unanimes. « L’usage de la force et de la coercition pour modifier les frontières n’a pas sa place au XXIe siècle. Les tensions et les conflits doivent être résolus exclusivement par le dialogue et la diplomatie», estimait le Conseil européen du 24 février. Emmanuel Macron multiplie les conversations téléphoniques avec Vladimir Poutine pour le raisonner.

> LIRE NOTRE DÉCRYPTAGE – Et l’Europe redécouvre la diplomatie de guerre

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.