Skip to content
Endetté auprès du RN, Nicolas Bay sommé de rembourser 20 000 €


Nicolas Bay, Marion Maréchal, Guillaume Peltier et Sarah Knafo à Paris, le 7 mai 2022. Joly Victor/ABACA

L’ex-député RN, parti à la Reconquête, est sommé par son ancien parti de rembourser un emprunt contracté lors des régionales de 2021.

Fin août, le retour en politique rime souvent avec reprise des hostilités. C’est aussi le cas à l’extrême droite. Entre la Reconquête et le Rassemblement National, la trêve estivale est terminée, et les échanges de tirs reprennent. Première victime de la saison : Nicolas Bay. L’eurodéputée, ancienne frontiste qui a rejoint Éric Zemmour pendant la campagne présidentielle, est dans le viseur des cadres RN. En cause : un emprunt de 20 000 euros, contracté avec le parti pour les régionales de 2021, que ce dernier n’a toujours pas remboursé. « Pas question de laisser passer ça, encore moins pour des traîtres comme lui», lâche-t-on dans les rangs du parti à la flamme.

Nicolas Bay assure qu’il remboursera la somme dans les plus brefs délais

Contacté par Le Figaro, Nicolas Bay assure qu’il remboursera la somme due dans les meilleurs délais. La somme de 20 000 euros, considérée comme non remboursable par la commission des comptes de campagne, concerne une dépense supplémentaire d’affichage officiel, encouragée par la direction du RN. « Il a été décidé au RN que le parti tiendrait compte des dépenses contestées pour tous les candidats le temps qu’ils saisissent les recours, à l’exception de mon cas.», regrette Nicolas Bay, qui déplore «méthodes méprisables« .

Message reçu côté Reconquête. Entre les ex-RN qui ont franchi le Rubicon et les fidèles de Marine Le Pen, les quelques mois écoulés depuis le second tour de la présidentielle n’ont pas suffi à apaiser les tensions. Et à cette accusation, les partisans zemmouristes répondent : «Marine Le Pen, tête de liste Hauts-de-France pour les régionales de 2015, avait dépassé de 350 000 euros les frais remboursables. Et cette somme avait été entièrement absorbée par le parti, cet épisode illustre bien les méthodes qui les ont toujours caractérisés…« . Le mois de septembre s’annonce tendu.

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.