Actualités françaises

Éric Ciotti et Bruno Retailleau qualifiés pour le second tour

[ad_1]

Bruno Retailleau et Eric Ciotti. Jean-Christophe MARMARA/LE FIGARO

Après 24 heures de vote, le parti a annoncé dimanche les résultats du premier tour. Avec un taux de participation bien supérieur aux deux dernières élections, celles de Laurent Wauquiez et Christian Jacob.

Les députés LR ont voté. Après une campagne de plusieurs mois durant laquelle Éric Ciotti, Aurélien Pradié et Bruno Retailleau ont multiplié les meetings publics dans toute la France, les militants ont choisi Éric Ciotti (42,73% des suffrages, soit 28 297 voix) et Bruno Retailleau (34,45%, soit 22 815 voix) pour le deuxième tour. Aurélien Pradié termine troisième avec 22,29% des voix (14 765 voix). Les trois candidats et leurs partisans ont été informés de leur résultat par la présidente par intérim, Annie Genevard. Tous se sont réunis, dimanche soir, au siège du parti LR.

Les LR ont voté massivement

Les militants ont voté massivement avec un taux de participation élevé de plus de 70% (chiffre de 17 heures). Une très bonne nouvelle pour les Républicains après la défaite à l’élection présidentielle. 91 100 députés, soit deux fois plus qu’après l’élection présidentielle, ont voulu se faire entendre. A 10 heures, ils avaient d’ailleurs voté plus que lors des précédentes élections pour le président du parti. Il y a cinq ans, en 2017, Laurent Wauquiez était élu dès le premier tour face à Maël de Calan et Florence Portelli, avec 74,64 % des suffrages. Le taux de participation était alors de 42,46 %. Deux ans plus tard, en 2019 Christian Jacob avait recueilli 62,58 % des voix des membres du parti, devant Julien Aubert et Guillaume Larrivé. Avec un taux de participation de 47 %.

Pas d’accord avec Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy plaide pour

Désormais, il reste 7 jours aux deux finalistes pour faire campagne pour la présidence du parti. Le second tour débutera samedi 10 décembre à 18 heures jusqu’à dimanche 18 heures. Les candidats ont été très clairs : ils refusent une alliance avec Emmanuel Macron. Un appel pourtant réitéré dimanche par Nicolas Sarkozy devant Le Crif. L’ancien président, à jour de ses cotisations, mais qui n’a pas pris part au vote, invite Emmanuel Macron à tendre la main aux Républicains et exhorte les parlementaires à l’accepter pour éviter toute crise politique.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page