Politique

Eric Ciotti, un favori sous pression

[ad_1]

Éric Ciotti, à Saint-Martin-Vesubie, le 6 décembre 2021 ÉRIC GAILLARD / REUTERS

Le député des Alpes-Maritimes s’est qualifié, dimanche soir, pour le second tour du scrutin, les 10 et 11 décembre.

La qualification d’Éric Ciotti dimanche soir était l’une des hypothèses les plus attendues du scrutin interne. Le favori l’a emporté avec 42,73% des voix et 28 297 voix sur 91 100 membres. Il affrontera Bruno Retailleau au second tour (34,45% des voix). Le député des Alpes-Maritimes, à la tête d’une puissante fédération militante, confirme sa percée à droite. Un an plus tôt, alors que les députés LR étaient appelés à désigner le candidat de droite à l’élection présidentielle, il avait battu Valérie Pécresse de 665 voix au premier tour. Il avait perdu au second tour mais ce score l’avait installé en position de force au sein du parti. Fin juillet, à peine lancé dans la bataille pour la présidence LR, après le renoncement de Laurent Wauquiez, le député des Alpes-Maritimes avait estimé « toutes conditions » réunis pour tenter l’aventure sans tarder.

« Ma candidature contribue à la clarté »

Ouvrant le bal des candidats cet été et guettant l’apparition de ses premiers rivaux, le parlementaire avait immédiatement appelé…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté c’est aussi aller au bout d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page