Skip to content
Éric Zemmour renverse la carte de l’union des droites

 | Meilleurs articles

Meilleures nouvelles Actualités Yahoo

ANALYSE – Le candidat nationaliste espère relancer sa campagne en comblant le fossé entre les électeurs LR et RN.

C’était plus fort que lui. Lors de ses vœux à la presse lundi dernier, Éric Zemmour aura succombé à la tentation. Peu importe la posture présidentielle après laquelle il brigue depuis près de quatre mois. Qu’importe cette image de polémiste qu’il avait réussi à estomper depuis sa récente déclaration de candidature ? L’ancien chroniqueur n’aura pas résisté au petit plaisir de payer son ancien métier, « temple du progressisme », éternel otage de l’idéologie. Quitte à tousser même dans son équipe proche. «Ces vœux auraient pu être assouplis. C’est normalement l’occasion d’une harmonie, d’autant plus qu’une belle séquence s’est ouverte avec le ralliement de Guillaume Peltier », glisse encore interloqué un membre du premier cercle. Si le candidat nationaliste s’en est pris si durement aux journalistes, ce n’est pas seulement à cause de cela « âme d’enfant » avoué mercredi soir sur BFMTV, mais aussi parce que tout ne s’est pas passé exactement comme prévu.

Entré sabre tiré…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85 % à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà inscrit? Connexion


Nouvelles d’aujourd’hui Actualités d’aujourd’hui

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.