Skip to content
Et maintenant la variante sud-africaine !


Très contagieuse, cette nouvelle variante impacte les marchés financiers et remet en cause la stratégie vaccinale puisque les vaccins actuels sont conçus pour contrer la souche Wuhan initiale qui a totalement disparu.
D’après ce que l’on sait à l’heure actuelle, cette nouvelle variante appelée « B.1.1.529 » ou variante Nu, apparue en Afrique du Sud, présente « un nombre élevé de mutations », selon des scientifiques du National Institute of Communicable Diseases (NICD) .
Jusqu’à présent, seulement une trentaine de cas ont été détectés en Afrique du Sud, à Hong Kong et un cas en Israël. Mais la crainte d’un rebond mondial de l’épidémie a conduit de nombreux pays à interdire l’entrée des voyageurs en provenance d’Afrique australe. C’est le cas au Royaume-Uni, mais aussi en France. Matignon a annoncé vendredi 26 novembre qu’il suspendrait immédiatement les arrivées en provenance de sept pays d’Afrique australe.

« Système immunitaire contourné »

L’Italie a également annoncé une interdiction des voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de Namibie et d’Eswatini.
L’Allemagne s’apprête à prendre les mêmes mesures de précaution que les pays européens sont susceptibles de le faire.
Pour le moment, les scientifiques sud-africains doutent de l’efficacité des vaccins contre la nouvelle forme du virus. « Ce qui nous préoccupe, c’est que cette variante peut non seulement avoir une capacité de transmission accrue, mais également être capable de contourner des parties de notre système immunitaire », a expliqué le professeur sud-africain Richard Lessells.

Les marchés financiers infectés

Parmi les premières victimes de cette variante sud-africaine, les marchés financiers asiatiques. En effet, tous les indicateurs boursiers sont en baisse, comme le Nikkei qui a plongé de 3% à Tokyo.
L’infection s’est propagée aux marchés boursiers européens. A la mi-journée, le CAC 40 enregistrait une baisse de 4,40% à Paris.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.