Skip to content
Expédition d’engrais russe à destination du Malawi

Le haut responsable du commerce de l’ONU a déclaré vendredi qu’une cargaison d’engrais russe devait quitter lundi un port norvégien à destination du Malawi, contribuant à réduire un arriéré de 300 000 tonnes de produits agricoles actuellement dans les ports européens.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Genève, la secrétaire générale de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, Rebeca Grynspan, a déclaré que l’envoi était une bonne nouvelle car il contribuera à faire face aux pénuries alimentaires mondiales et intervient un jour après l’annonce de la prolongation de l’accord sur les céréales de la mer Noire.

L’accord initial, conclu le 22 juillet, a débloqué les expéditions de 11 millions de tonnes de céréales et de denrées alimentaires en provenance d’Ukraine et a contribué à atténuer la hausse des prix alimentaires mondiaux. L’initiative a mis en place un couloir de navigation sûr dans la mer Noire et des procédures d’inspection pour répondre aux préoccupations selon lesquelles les navires de charge pourraient transporter des armes ou lancer des attaques.

L’accord devait expirer samedi mais sera maintenant prolongé de quatre mois.

Grynspan a déclaré que dans le cadre de l’accord sur les céréales, les Nations Unies avaient conclu un accord avec la Russie pour libérer ses expéditions de nourriture et d’engrais bloquées dans les ports européens. Elle a déclaré que l’arriéré a créé des pénuries et fait grimper le prix mondial des engrais.

Elle a expliqué que si ces expéditions n’étaient pas directement ciblées par les sanctions occidentales, de nombreux pays ont été réticents à traiter avec la Russie, laissant les expéditions bloquées.

Grynspan a déclaré que dans le cadre de cet accord, la société russe Uralchem-Uralkali avait fait don de l’engrais en retard aux efforts humanitaires de l’ONU. Elle a déclaré : « Il fallait faire beaucoup pour que cela soit possible, mais maintenant nous avons un modèle qui fonctionne. C’est une activité humanitaire.

Grynspan a déclaré que le Programme alimentaire mondial des Nations Unies se chargeait d’acheminer les engrais des ports européens vers les pays qui en avaient besoin. Elle a dit qu’elle espère que la prochaine expédition ira en Afrique de l’Ouest, qui, a-t-elle dit, « a été très affectée par la crise de l’accessibilité financière des engrais ».

Grynspan a également déclaré que l’ONU viserait une période de renouvellement plus longue de l’accord sur les grains de la mer Noire au-delà des 120 jours convenus jusqu’à jeudi.

Certaines informations pour ce rapport proviennent de l’Associated Press, de Reuters et de l’Agence France-Presse.

voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.