Skip to content
Face au risque d’inondation dans le Sud, le gouvernement lance une campagne de prévention

[ad_1]

Les fortes chaleurs de l’été pourraient amplifier les orages de l’automne, notamment sur le pourtour méditerranéen.

Le gouvernement lancera mercredi une campagne de sensibilisation, craignant que les tempêtes saisonnières dans 15 départements du sud de la France ne provoquent des inondations, qui pourraient être aggravées par la sécheresse. « Nous allons veiller à communiquer massivement dans les 15 départements du pourtour méditerranéen sur les risques de phénomènes méditerranéens qui débutent à partir de fin août», a annoncé mardi le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, lors d’un déplacement dans l’Aude, où 14 personnes avaient trouvé la mort lors d’inondations en 2018.

La campagne sera déclinée dans la presse régionale, à la radio, sur les réseaux sociaux, et mettra l’accent sur les mesures de précaution à prendre en cas d’inondation : ne prenez pas votre voiture, ne bougez pas s’il y a un risque d’orage, montez à l’étage , ne descendez pas dans un sous-sol.

9 millions de Français menacés

« Neuf millions d’habitants peuvent être victimes de ces tempêtes cévenoles qui peuvent atteindre jusqu’à 200 mm par mètre carré, et malheureusement la température de la mer augmente la probabilité d’avoir ce type de catastrophe.», a souligné Christophe Béchu.

Les sols sont tellement secs à cause de la sécheresse, ajoute le ministre, qu’on craint que «les orages puissants ne remplissent pas les nappes phréatiques et entraînent des ruissellements et des risques d’inondation« . Pour le ministre de la Transition écologique, « il faut arrêter de parler de réchauffement climatique à l’avenir, on est en plein dedans, c’est bien la somme de tout ce qui a été annoncé qui se passe« .

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.