Skip to content
forte progression des comptes semestriels


Le groupe investit massivement dans le marketing et la publicité pour relancer ses marques de spiritueux, comme Cointreau ici. 279478939/monticellllo – stock.adobe.com

Le groupe de vins & spiritueux déploie une stratégie offensive qui n’affecte pas sa rentabilité pour le moment, mais le second semestre s’annonce plus compliqué.

Le paradoxe est saisissant. Alors que Rémy Cointreau publie des comptes du premier semestre (fin septembre) en forte hausse, le titre recule d’environ 2% ce matin, ce qui porte sa baisse depuis le début de l’année à plus de 26%. La dureté du marché envers le groupe laisse perplexe, surtout à la lecture de la publication du jour.

En effet, le chiffre d’affaires de cette première partie de l’exercice s’élève à 867,1 millions d’euros, en croissance de 34,4% dont 21,1% en organique. Dans ces derniers termes, la progression sur le deuxième trimestre est certes moins impressionnante que celle du premier, mais elle reste vigoureuse à +16,2%. Une croissance bien répartie sur le semestre, avec une progression de 22,4% pour la division Cognac (73,6% des ventes) et la division Spiritueux qui progresse de 20,7%.

Une rentabilité toujours en amélioration

Un dynamisme qui démultiplie les résultats. Le résultat opérationnel courant bondit de 50% à 319,3 millions d’euros, dégageant une marge de 36,8%, en gain de 3,8 points…

Cet article est réservé aux abonnés bourse et investissements. Il vous reste 59% à découvrir.

Le meilleur des conseils boursiers : seulement 0,99 €

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse et placements ? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.