Skip to content
Frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?



Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interpellent les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont soudainement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.

mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.