Skip to content
Frédéric Beigbeder : « Quoi de neuf ?  Colette ! »


CHRONIQUE – Emmanuelle Lambert feuillette l’album photo de Colette. Comme cadeau de Noël, c’est mieux qu’Ernaux.

Un été avec Colette d’Antoine Compagnon (2022), Colette et la sienne de Dominique Bona (2017), Amoureuse Colette de Geneviève Dormann (1984), sans oublier les bios de Jean Chalon, Hortense Dufour, Gérard Bonal ou Frédéric Maget : si Colette inspire tant les écrivains, c’est parce qu’elle est une égérie, ainsi qu’une fabrique à scandales. Elle se déshabille sur scène, embrasse des femmes en public, couche avec le fils encore mineur de son mari, lance sa marque de cosmétiques, et tout cela sans oublier d’écrire les meilleurs livres de son temps.

Colette est coquette

Quelle femme peut concourir aujourd’hui ? Emmanuelle Lambert commence par la comparer à Marguerite Duras, au risque de disqualifier tout son essai… car Duras traitait Colette de« eau de bidet », qui est moche de ce vieux rouleau de printemps. Tous les mêmes, Sidonie Gabrielle Colette est un projet tendance pour les fêtes : juger les images du passé avec les yeux du présent. Ce qui frappe en feuilletant cet album photo, c’est à quel point…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 63% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.