Skip to content
Gobelets en verre, contenants réutilisables… Les fast-foods s’apprêtent à abandonner la vaisselle jetable


McDonald’s introduira des contenants en plastique recyclé rouge, des gobelets en verre et des couverts réutilisables dans ses restaurants. Fiora Garenzi/Hans Lucas

Les enseignes de restauration rapide doivent s’adapter à partir de 2023 pour se conformer à la loi Agec. Alors à quoi ressemblera un plateau repas l’année prochaine ?

Fini les burgers traditionnels en boîte ou les gobelets en papier, place aux emballages réutilisables. À partir de 1euh Janvier 2023, les chaînes de restauration rapide devront s’y conformer et supprimer la vaisselle à usage unique, même si elle est en carton. Seul écart autorisé : le papier qui entoure le sandwich, pour éviter qu’il ne s’effondre. Cette directive est issue de la loi Agec (anti-gaspillage pour une économie circulaire) adoptée en février 2020. Celle-ci concerne les restaurants disposant de plus de vingt couverts pour les repas pris sur place.

A quelques semaines de l’échéance, les marques s’affairent à changer leurs habitudes. Et il est temps. Selon l’Ademe, la restauration rapide produit chaque année 220 000 tonnes d’emballages jetables. Dans ses 15 000 restaurants en France, McDonald’s va déployer des contenants en plastique recyclé rouge, des gobelets en verre et des couverts réutilisables. Ils seront ramenés par les clients et nettoyés directement par un service de vaisselle. Cette nouvelle organisation, testée depuis le printemps dernier dans certains restaurants, sera effective d’ici la fin de l’année sur l’ensemble du réseau. « Les investissements de la marque et de ses franchisés ont dépassé les 100 millions d’euros pour déployer cette solutiondit McDonald’s. Sur Twitter, le président de la République, Emmanuel Macron, s’est félicité de la «des changements au travail pour changer nos modes de consommation et réduire nos déchets« .

De son côté, le principal concurrent de McDonald’s, Burger King, va déployer « sa nouvelle vaisselle réutilisable en janvier 2023« . Cela permettra « en moyenne, pour éviter près de 1,9 tonne de déchets par an et par restaurant« . Depuis octobre, Burger King accélère ses chantiers »avec jusqu’à 40 infrastructures en construction par semaine, pour adapter les plongées, et parfois repousser les murs« . Une nouvelle signalétique sera également affichée pour que les clients rapportent les contenants et ne les jettent pas. Une tâche loin d’être évidente. Lors d’un test réalisé il y a plusieurs mois dans l’un de ses restaurants, « la part des plats qui ont disparu était assez élevée au début mais cette part diminue après une période approximative de deux moisdit Burger King.

Burger King va déployersa nouvelle vaisselle réutilisable en janvier 2023« . Burger King

Chez Subway, 95% des gobelets seront changés en « contenants réutilisables« . « Les boîtes à salades et snacks seront remplacées par des assiettes en plastique réutilisables, résistantes au nettoyagecomplète le groupe, etdes couverts réutilisables seront également mis à disposition des consommateurs». Si Subway ne dévoile pas encore le nouveau packaging, la marque assure que «tout est mis en œuvre pour parvenir à un déploiement effectif fin décembre 2022« . Le groupe cherche également à promouvoir le tri sélectif avec « nouveaux présentoirs de bacsdans ses 400 restaurants français.

« Le cercle doit être vertueux »

Pour Domino’s Pizza, la directive ne touchera que très peu de ses magasins car le groupe mise davantage sur la livraison et la vente à emporter que sur les repas sur place. Pour les quelques restaurants concernés, le groupe envisage de remplacer ses boîtes à pizza par des assiettes. « Mais il faut prendre en compte tous les éléments, notamment la consommation d’eau et de lessive pour laver cette vaisselle réutilisable, pour que le cercle soit vertueux jusqu’au bout.», détaille le PDG de Domino’s Pizza, Joël Tissier. Il ajoute que les premiers magasins seront équipés »au deuxième trimestre 2023« .

Afin de s’assurer de la mise en place de ces mesures, des contrôles seront effectués l’an prochain par les inspecteurs des directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) et de la DGCCRF. Selon les informations de BFMTVle ministère de la Transition écologique va mettre en place des amendes de cinquième classe et des astreintes journalières pour les restaurants les plus récalcitrants.

VOIR ÉGALEMENT – Le Figaro Etudiant se met au vert – Comment adopter une alimentation éco-responsable ?

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.