Skip to content
Gorbatchev, le dernier dirigeant de l’Union soviétique est mort

[ad_1]



La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le dernier dirigeant de l’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, déclaré en Occident pour sa politique d’ouverture mais détesté en Russie pour son rôle dans la disparition de l’empire soviétique, est mort mardi à l’âge de 91 ans en Russie. « Aujourd’hui dans la soirée (mardi), après une longue maladie grave, Mikhaïl Sergueïvitch Gorbatchev est décédé »a indiqué l’Hôpital clinique centrale (TSKB) dépendant de la présidence russe.

Comme le rappelle le site Meduza, dès l’âge de 15 ans, il a travaillé à la campagne, d’où il vient et il sera le premier dirigeant soviétique avec des racines rurales. Il est ensuite diplômé de la faculté de droit de l’université d’État de Moscou, après quoi il a rejoint le Komsomol, les jeunesses communistes. En 1971, il est élu membre du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique, et en 1985, il est désigné secrétaire général du Comité central.

Mikhaïl Gorbatchev lance alors une vague de réformes politiques – la « glasnost » – et économiques et sociales – la « perestroïka » – visant à moderniser et à démocratiser l’Union confrontée à de graves crises.

[ad_2]

mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.