Entreprise

Guy A. Lepage hacké (et furieux), crochets bleus et abonnements : que se passe-t-il (encore) avec Twitter ?

[ad_1]


Encore beaucoup d’action autour de Twitter. Alors qu’Elon Musk s’en prenait au « le virus s’est réveilléau cours du week-end, le réseau social a relancé son service d’abonnement Twitter Blue, revu la limite de caractères pour ses posts et vu les comptes de plusieurs personnalités, dont Guy A. Lepage au Québec, être piratés. On fait le point sur les dernières vagues.

• Lisez aussi : Dave Chappelle fait monter Elon Musk sur scène et ça se passe très mal

• Lisez aussi : Guy A. Lepage n’a plus accès à son compte Twitter

• Lisez aussi : Musk annonce des badges dorés, gris et bleus pour les comptes Twitter authentifiés

Gazouillement Bleu

Reporté à plusieurs reprises, le service d’abonnement payant Twitter Blue a été relancé aujourd’hui.

Qu’est-ce que Twitter Blue exactement ? Vous connaissez les fameux crochets bleus sur Twitter, qui permettent d’authentifier les comptes de personnalités publiques, journalistes et médias, entreprises, etc. Avant le rachat de Twitter par Elon Musk, ces crochets pouvaient être obtenus sans abonnement – et suite à un Twitter enquête, ce qui n’est plus le cas.

Lorsque Twitter Blue a été lancé pour la première fois, de nombreux comptes parodiques ont réussi à utiliser les noms de personnalités ou d’entreprises et à obtenir un crochet bleu, créant évidemment de la confusion.

Dans cette version améliorée de Twitter Blue, le crochet bleu ne sera accordé qu’aux abonnés après vérification. Un nouveau code couleur devrait également permettre de différencier les différents types de comptes : la couleur or pour les entreprises, grise pour les organismes gouvernementaux, etc.

Et combien coûte Twitter Blue ? Huit dollars par mois ou 11 dollars par mois pour les utilisateurs d’iOS, le système d’exploitation d’Apple. Pourquoi les clients Apple doivent-ils payer plus ? Selon plusieurs médias, dont le quotidien français Le mondec’est parce que la marque à la pomme prendrait une commission plus importante lorsqu’une application disponible sur son App Store vendrait un abonnement.

Et qu’adviendra-t-il des premières parenthèses bleues ?

Un flou persiste sur ce qu’il adviendra des comptes des utilisateurs qui avaient obtenu leur certification sous l’ancien système et qui ne souhaitent pas souscrire à l’abonnement.

Quant aux autres privilèges avec Twitter Blue : les abonnés pourront désormais éditer leurs tweets après les avoir postés et pourront uploader des vidéos 1080p sur le réseau social.

Hacks en série

Tout d’abord, précisons une chose : non, Guy A. Lepage ne veut pas vous vendre des MacBook Pro à 500 $. Au lieu de cela, il s’est fait pirater son compte Twitter.

L’hôte de Tout le monde en parle n’est pas la seule victime des pirates de Twitter.

Ces nouveaux cas de piratage à répétition pourraient être une nouvelle conséquence des failles de sécurité observées sur le site depuis les licenciements massifs suite au rachat de Twitter par Musk.

Plusieurs observateurs nous ont alors avertis des risques liés au renvoi de nombreux experts en sécurité de l’organisation.

Il y a deux semaines, la presse technologique révélait également une fuite massive de données personnelles, dont les codes et identifiants de plus de cinq millions d’utilisateurs actifs de la plateforme.

Ces failles de sécurité pourraient également continuer à faire fuir les annonceurs et donc coûter cher à Elon Musk.

4000 caractères

Depuis qu’il a racheté Twitter, Elon Musk n’a jamais caché sa volonté d’offrir aux utilisateurs la possibilité de poster des messages plus longs, soit en augmentant la limite de caractères, soit en autorisant l’ajout d’une note à un tweet.

Il semble que la première option l’ait emporté. En réponse à un utilisateur demandant si la limite de caractères sur Twitter allait être augmentée de 280 à 4000, Elon Musk a dit oui.

Cependant, les détails ne sont pas encore connus.



[ad_2]

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page