Skip to content
Haaland en héros, Modeste invisible


Grâce à deux coups de génie de Stones et Haaland, Manchester City s’est imposé difficilement face à Dortmund (2-1) lors de la deuxième journée de Ligue des champions. Tops et flops.

HAUTS

Le réalisme de Haaland

C’est lors de ce type de rencontre que l’on remarque les grands attaquants. Et Erling Haaland en est un. Le Norvégien est resté invisible pendant plus d’une heure. Mais l’ouverture du score de Bellingham a réveillé City et leur numéro 9. Les hommes de Pep Guardiola ont commencé à pousser de plus en plus comme Erling Haaland. De Bruyne lance parfaitement le Norvégien dans le dos de la défense et prend sa chance dans un angle serré. C’est sur le poteau extérieur… (67e). Après l’égalisation des Stones (80e), Haaland va se transformer en sauveur. Invisible jusque-là, Haaland a marqué l’un des plus beaux buts de l’année ! Cancelo, latéral gauche, adresse un magnifique centre de l’extérieur du pied. Et Haaland est là pour le couper avec un ciseau façon Zlatan Ibrahimovic. Le Norvégien a fait le boulot et permet à son équipe de ramener les trois points.

La paire Sule Hummel très solide

C’est la belle surprise côté allemand ! La paire défensive allemande a contenu les offensives d’Erling Haaland et de City pendant plus d’une heure. En effet, Hummels a fait de superbes interventions. Alors mené, City est extrêmement dangereux. Phil Foden est lancé côté gauche et adresse un splendide centre au sol à Haaland mais Hummels tacle pour retirer le ballon et sauve les siens (71e). Le duo défensif ne peut rien faire sur le boulet de Stones (80e) mais est fautif sur le but vainqueur de Haaland (84e). Pour rappel, Hummels avait été préféré au jeune Nico Schlotterbeck en défense centrale. Un choix globalement payant pour Edin Terzic.

FLOPS

Modeste inexistant offensivement

Aligné à la pointe de l’attaque de Dortmund, le Français n’avait quasiment plus de ballon à jouer. Mais le système à 5 défenseurs à lui ne l’a pas vraiment aidé. Il a respecté les consignes de l’entraîneur Edin Terzic et a apporté beaucoup de travail défensif. Malheureusement, offensivement, l’attaquant a été invisible tout au long du match et a souvent manqué de précision. Un match à oublier pour le Français. Il a été remplacé par Nico Schlotterbeck, un défenseur. Ce n’était que son deuxième match en Ligue des champions.

Une première mi-temps triste

Si la deuxième période a été prolifique en buts, la première a été un ennui total. La possession stérile de Manchester City a plongé la rencontre dans un faux rythme où aucune équipe n’a pris de risques. Aucune occasion n’était à signaler lors de ce match pourtant si alléchant quand on voit l’affiche. Les supporters, qui ne s’attendaient pas à une telle première mi-temps, se sont même mis à siffler dès la 30e minute. Pep Guardiola a également exprimé une certaine agacement lorsqu’il a vu son équipe incapable d’être dangereuse. Heureusement pour les spectateurs, la seconde mi-temps n’a pas ressemblé à la première.

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.