Skip to content
Hausse du prix de la laitue : les restaurateurs apprennent à composer sans


Certains restaurants de restauration rapide de Sherbrooke, dans les Cantons-de-l’Est, commencent à ressentir sérieusement l’impact de la hausse des prix des laitues iceberg et romaine, qui se font de plus en plus rares sur les tablettes des épiceries.

• Lisez aussi : Le prix de plusieurs aliments de base en forte hausse

• Lisez aussi : Manger sans suer : bons plans et menus à petits prix à ne pas manquer

Le prix d’une tête de laitue a doublé, voire triplé en quelques mois.

Certains restaurateurs, comme La Belle Province sur la rue King Ouest, ont simplement décidé de retirer temporairement les salades de leur menu.

« À 8 $ la tête de laitue, quand il en faut une et demie pour faire une salade qui se vend 10,50 $, ça ne vaut pas la peine », a déclaré le copropriétaire André Robitaille.

Chez Cora Déjeuners, le chou frisé est utilisé pour décorer les assiettes.

A prix égal ou presque, la laitue romaine est plutôt préférée à la laitue iceberg pour les salades car elle se conserve mieux.

Confrontées à des difficultés d’approvisionnement, certaines succursales Subway affichent sur une note à leur comptoir de service qu’elles ont « mis en place une réduction temporaire des portions de laitue dans leurs sandwichs pour faire face à cette pénurie ».

Au restaurant de cuisine libanaise Rima de la rue Galt Ouest, la laitue est une composante importante des plats au menu.

En plus d’avoir des difficultés à s’approvisionner, la hausse des prix de la laitue se répercute sur la marge bénéficiaire moyenne.

S’il est encore possible de trouver de la laitue de Californie, il n’est pas rare qu’elle vienne du Mexique ou même d’Espagne par avion.

Les détaillants alimentaires ont déclaré que la demande dépasse l’offre et que la pression sur les prix devrait se poursuivre à court terme.



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.