Skip to content
Hommage à la Reine au Parlement : Blanchet invite les députés à une « réflexion »

[ad_1]

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, n’entend pas participer aux activités de commémoration organisées à Ottawa à la suite du décès de la reine Elizabeth II et a invité les députés à une « réflexion nécessaire », a-t-il précisé jeudi.

• Lisez aussi : Les adieux des Britanniques à Elizabeth II avant son enterrement dans l’intimité

• Lisez aussi : Monarchie : on se bouscule pour en sortir

Les députés fédéraux étaient exceptionnellement réunis à la Chambre jeudi pour une séance de discours en hommage à la Reine. La parole est allée d’abord aux chefs de parti, et le premier ministre Justin Trudeau a ouvert le bal.

Après le temps de parole du chef de l’opposition officielle, Pierre Poilievre, M. Blanchet a tenu à offrir, « en toute simplicité », les condoléances du Bloc à « quiconque est en deuil » et « à ceux qui, parmi le peuple d’Angleterre , sont affligés ».

« Vous comprendrez également qu’à la suite des manifestations de sympathie des chefs, en Chambre, et suite à la minute de silence convenue, les députés du Bloc Québécois se retireront de cette Chambre, laissant les élus du Canada à leurs manifestations », a par la suite lance le chef du Bloc.

« Les sensibilités de chacun méritent attention au regard de l’histoire. En effet, la relation historique entre la couronne d’Angleterre et la nation québécoise est parsemée de moments dramatiques. Cruelle, parfois. L’histoire et les valeurs nous séparent irrémédiablement », a-t-il déclaré.

Voulant distinguer « l’institution de la personne » et « la politique de la tristesse sincère », M. Blanchet a conclu en invitant ses collègues du Parlement à une « réflexion nécessaire ».



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.