Skip to content
il n’y a « aucune excuse pour le chantage nucléaire », dit Zelensky


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky dénoncé mardi 15 novembre devant le G20 « les folles menaces de recours aux armes nucléaires » de la Russie, affirmant qu’il ne pouvait y avoir « aucune excuse pour le chantage nucléaire ». « Il en est de même des folles menaces de recours à l’arme nucléaire exprimées par les responsables russes. Il ne peut y avoir aucune excuse pour le chantage nucléaire »a-t-il déclaré, selon une traduction en anglais de son discours au sommet de Bali consultée par l’AFP où il s’adresse au « G19 », excluant apparemment Moscou.

Le président ukrainien a ajouté que« c’était l’heure » mettre fin à la guerre « destructeur » de Russie, dans un discours par liaison vidéo devant les chefs d’État et de gouvernement du G20. « Je suis convaincu que le moment est venu, que la guerre destructrice de la Russie doit et peut être arrêtée »dit-il, proposant un échange total de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine.

Volodymyr Zelensky a également plaidé pour une prolongation « infini » de l’accord d’exportation de céréales ukrainiennes, qui expire vendredi. « Notre initiative d’exportation de céréales mérite d’être prolongée indéfiniment, peu importe la fin de la guerre », a-t-il déclaré. Il a également proposé que l’accord négocié en juillet sous l’égide de la Turquie, qui permettait de livrer quelque 10 millions de tonnes de céréales, soit étendu à deux autres ports ukrainiens.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.