Skip to content
« Il vaut mieux perdre avec nos idées que d’avoir peur »

[ad_1]

L’entraîneur lillois ne veut pas renier ses principes de jeu, même contre le Paris SG ce dimanche soir.

« Il vaut mieux perdre avec nos idées que d’avoir peur et tout changer» : l’entraîneur lillois Paulo Fonseca a déclaré samedi à l’AFP qu’il n’entendait pas renier son style offensif et «mettre le bus devant le but» face à l’armada du Paris SG dimanche (20h45).

Qu’avez-vous apprécié lors des deux premiers matches de Ligue 1 et où devez-vous vous améliorer ?

Paolo Fonseca : Ce que j’ai le plus aimé, c’est l’état d’esprit, la mentalité affichée par les joueurs et surtout l’envie d’appliquer en match ce que l’on travaille à l’entraînement. J’ai aimé le courage dont a fait preuve l’équipe, notre jeu offensif du début à la fin du match, mais aussi notre jeu défensif et la réaction des joueurs nantais après une première mi-temps difficile. J’ai aimé notre façon de presser et de récupérer le ballon très haut. Mais nous devons beaucoup nous améliorer dans tous ces domaines. Parfois on prend trop de risques défensivement parce qu’on joue haut, il faut faire attention à l’équilibre mais j’ai aimé beaucoup de choses.

Comment jugez-vous l’adaptation de l’équipe à vos principes de jeu ?

Pour être honnête, je ne m’attendais pas à ce que ça aille si vite. Normalement, intégrer mon style de jeu et faire attention à tous les détails prend du temps, c’est ce que mon expérience dans mes clubs précédents m’avait montré. On voit déjà beaucoup de signes sur le terrain que nos idées commencent à s’intégrer et ça montre que les joueurs croient en notre méthode et essaient de l’appliquer, c’est le plus important.

Penses-tu pouvoir appliquer ton jeu offensif contre le Paris SG ?

Evidemment, le PSG peut nous forcer à défendre plus parfois, mais notre intention n’est pas de mettre le bus devant le but et de ne jouer que sur la contre-attaque… On veut avoir le ballon, on veut attaquer avec beaucoup des joueurs, défendre haut, réagir rapidement à la perte du ballon. Après, on joue contre le PSG, qui normalement a plus de ballon, mais on va essayer d’empêcher Paris d’être à l’aise, de jouer dans le confort. Il doit avant tout être bien équilibré.

Vaut-il mieux s’adapter à l’adversaire ou garder son style de jeu ?

Vous pouvez faire les deux. Depuis mon arrivée, j’ai promis aux supporters et à mes joueurs que nous serons une équipe courageuse, que nous jouions contre Nantes ou le PSG, donc je dois montrer ce courage aux joueurs. Je ne peux pas leur dire : +On va jouer contre le PSG donc il faut tout changer et on va mettre le bus devant le but et seulement défendre+. Cela n’aurait aucun sens. Si je demande du courage aux joueurs, je dois être le premier à faire preuve de courage. Il vaut mieux perdre avec nos idées que d’avoir peur et de tout changer.

Avez-vous peur du Paris SG ?

Pas du tout. C’est le bon moment pour montrer l’état d’esprit et la valeur de l’équipe face au meilleur club de Ligue 1, c’est l’occasion rêvée. Et les joueurs ne pourront pas montrer leur valeur si on ne fait que défendre… On n’a rien à perdre dans ce match et au contraire on a tout à gagner. Après, si Paris va mieux, il faudra l’accepter. Mais je veux que nous n’ayons aucun regret. Si on perd mais qu’on a essayé de jouer, fait preuve de courage et s’est battu jusqu’au bout, je serai satisfait de mes joueurs.»

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.