Skip to content
« Ils feraient mieux d’être disposés à travailler »


Les Jets de Winnipeg ont raté les séries éliminatoires la saison dernière et leur nouvel entraîneur-chef Rick Bowness compte prendre les mesures nécessaires pour ramener le club à la respectabilité souhaitée.

• Lisez aussi : Blue Jackets : Gaudreau, « le meilleur joueur offensif » avec lequel Laine a joué

• Lisez aussi : Une histoire que le Wild veut laisser derrière lui

Déjà, l’organisation manitobaine a envoyé un premier message puissant aux troupes en retirant au vétéran Blake Wheeler son titre de capitaine. Evidemment, ce n’est pas le moment de plaisanter et les touristes au sein de l’équipe feront très vite leurs valises. Les joueurs obtiendront du temps au mérite, Bowness garanti, embauché pendant l’intersaison.

« Écoutez, je suis l’instructeur en chef et c’est tout ce que je sais faire. Je vais donc me présenter pour faire mon travail, a-t-il déclaré jeudi, selon des propos diffusés par le réseau Sportsnet. L’objectif raisonnable est d’être prêt pour la saison. Nous n’avons pas le choix. Comme on l’a dit aux gars, ils doivent se rendre à la patinoire tous les jours et il vaut mieux qu’ils soient prêts à travailler. Ils devront adhérer à ce que nous voulons.

« Parce que c’est ce qui comptera d’ici le 14 octobre [jour du premier match des Jets en 2022-2023] : ce seront ceux qui s’engagent le plus, qui font plus d’efforts, qui font attention aux détails et qui sont sur la même longueur d’onde. On met tout sur la table, donc ça veut dire être allumé tous les jours », a-t-il insisté.

Les vétérans en alerte

Les porte-drapeaux de la formation estimant leur position figée risquent d’avoir une mauvaise surprise s’ils ne gardent pas le pied sur l’accélérateur au camp d’entraînement. Bowness récompensera les plus convaincants, nonobstant leurs années d’expérience.

« Nous avons raté les séries éliminatoires l’an dernier, donc tout est ouvert et ça me va. Il y a une nouvelle équipe d’entraîneurs ici et j’ai vu plusieurs de ces joueurs en tant que pilote adverse. Alors, à ceux qui pensent que je vais faire ceci ou cela et que ça suffira, eh bien, je dirai qu’il n’y a rien de donné, a-t-il prévenu. Nous allons vraiment donner une chance à chacun. Les gars qui réussissent bien dans les séances et montrent de bonnes chances auront l’occasion de montrer leurs compétences.

Les hommes du chef instructeur suivront-ils les recommandations ? Les prochains mois nous le diront, mais le gardien Connor Hellebuyck est plein de bonnes intentions.

« Je ferai tout pour gagner des matchs. Quand un nouvel entraîneur arrive avec une philosophie éprouvée, ça me va. Je suis très enthousiaste à l’idée de ce que nous allons faire et ce n’est que le début.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.