Skip to content
Insultes, crachats, gestes déplacés… Le quotidien sous tension des agents du fisc


Des forces de l’ordre à Bullecourt mardi. FRANCOIS LO PRESTI / AFP

TÉMOIGNAGES – Les contrôleurs des impôts font face à de nombreuses incivilités. Certains ont accepté de partager leurs expériences à Figaro, au lendemain de l’assassinat d’un de leurs collègues à Bullecourt.

Le milieu professionnel du contrôle fiscal est encore sous le choc du drame survenu lundi dans le Nord-Pas-de-Calais. Un chef de brigade a été poignardé à plusieurs reprises par un brocanteur, qui s’est depuis suicidé. Ce terrible événement a suscité une vive émotion au sein de la profession, ainsi que chez les représentants politiques : une minute de silence a été observée à l’Assemblée nationale, et le ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, s’est dit révolté »qu’un serviteur de l’Etat, de la République, des Français peut être (…) tué parce qu’il fait son travail« .

Ce meurtre est aussi représentatif des difficultés rencontrées au quotidien par ces professionnels…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste encore 90% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.