Skip to content
International américain : Williams et Nadal pour la légende

[ad_1]

NEW YORK | Quel que soit le résultat qu’elle obtiendra dans les prochains jours, cet US Open sera celui de Serena Williams, qui disputera à New York le dernier tournoi de son immense carrière, marqué par 73 titres en simple, dont 23 majeurs.

• Lisez aussi : International américain : la « FAA » veut faire mieux que l’an dernier

• Lisez aussi : Open des États-Unis : Tant que Leylah a des balles à frapper…

• Lisez aussi : Bow ou le début d’un conte de fées pour Serena ?

Mais d’autres belles histoires pourraient s’écrire durant cette quinzaine attendue. A commencer par celui de l’Espagnol Rafael Nadal, qui, s’il soulève le trophée à bout de bras dimanche dernier, égalera Williams en nombre de titres du Grand Chelem à l’ère moderne. Le Journal vous propose cinq joueurs à suivre sur la plus grande scène de tennis du monde, pour ce dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

SERENA WILLIAMS (États-Unis)
605e mondial


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Match 1 : Aujourd’hui à 19h Danka Kovinic
Son nom est sur toutes les lèvres à New York. « Meilleur athlète de l’histoire », « icône », « légende ». C’est là où elle a remporté le premier de ses 23 titres majeurs que Serena Williams a choisi de faire ses adieux au sport qu’elle a redéfini pendant plus de deux décennies. Désormais, l’Américaine de presque 41 ans peut-elle vraiment prétendre à ce 24e titre majeur, qui la placerait à égalité avec l’Australienne Margaret Court dans les livres d’histoire de la discipline ? Serena n’a pas montré depuis son retour à Wimbledon que son corps pouvait tenir le coup. Mais peu importe les résultats qu’elle obtiendra lors de cet ultime US Open, son parcours sera à suivre. Car, comme l’a dit le Russe Daniil Medvedev : « Dans 100 ans, on parlera encore de Serena Williams. »

IGA SWIATEK (Pologne)
Premier favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : demain à 11h Jasmine Paolini
Elle a été pendant des mois la reine incontestée du circuit féminin, mais la star de la jeune Polonaise s’est estompée depuis Wimbledon. De plus, elle a répété qu’elle n’aimait pas les balles utilisées par les femmes à New York, qui étaient plus légères que celles offertes à leurs homologues masculins. Mais ses six titres cette saison et son incroyable série de 37 victoires consécutives, qui s’est terminée au All England Club, font toujours de Swiatek le grand favori de cet US Open. A 21 ans, elle dit s’habituer à ce rôle de tête d’affiche du circuit. Flushing Meadows serait le meilleur endroit pour consolider ce statut.

LEYLAH FERNANDEZ (Canada)
14ème favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Match 1 : Ce soir à 21h Océane Dodin
Le monde du tennis a découvert la Québécoise il y a un an à New York où, contre toute attente, du haut de son 73e rang mondial, elle a battu cinq têtes d’affiche avant de s’incliner en finale. Leylah aime les foules animées, et les foules animées aiment Leylah. C’est en partie pour cela que le natif de Lavallois a tant brillé à l’US Open l’an dernier. Fernandez n’a disputé que trois matchs depuis Roland-Garros, en raison d’une fracture de fatigue au pied droit qui l’a éloignée du terrain. Elle ne revient pas sur les lieux de sa première grande finale dans les meilleures conditions. « En ce moment, je joue un match à la fois », a-t-elle déclaré. La formule est convenue, mais appropriée dans le cas du joueur de 19 ans.

EMMA RADUCANU (ROYAUME-UNI)
11ème favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : demain à 19h00 Alize Cornet
Si Leylah Fernandez n’a pas remporté le titre à New York l’an dernier, c’est parce qu’une certaine Britannique de 18 ans, issue des qualifications, a eu une carrière encore plus redoutable que la sienne. Depuis, Raducanu a rarement présenté le tennis qui l’a consacrée championne de l’US Open. Et durant cette quinzaine, elle aura non seulement une immense pression sur les épaules, mais la nouvelle égérie de plusieurs grandes marques aura aussi des points très précieux au classement à défendre. Une défaite face à la Française Alizé Cornet, redoutable adversaire pour un premier tour, ferait passer la jeune joueuse de la 11e à la… 85e mondiale.

PAULA BADOSA (Espagne)
4ème favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : demain vers 14h Lesia Tsurenko
Défaite dès son premier match à Toronto et Cincinnati, l’Espagnole de 24 ans n’a pas eu la préparation attendue pour cet US Open. Mais le quatrième joueur mondial est généralement dangereux sur les courts en dur, comme en témoigne ce titre glané l’automne dernier à Indian Wells. Elle a également bien performé à ce tournoi cette saison, ainsi qu’à Miami. Cependant, il y a un autre bémol, en plus de ces déboires rapides lors des deux derniers Masters 1000 : comme le numéro 1 Iga Swiatek, Badosa n’apprécie pas particulièrement les ballons utilisés par les joueurs new-yorkais.

RAFAEL NADAL (Espagne)
Deuxième favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : demain à 19h Rinky Hijikata
L’Espagnol a qualifié de « très triste » le forfait de Novak Djokovic, absent à New York, puisqu’il n’est pas vacciné contre le COVID-19. Mais dans sa quête d’un 23e titre majeur, Nadal n’est sans doute pas si déçu de ne pas avoir à se mesurer à celui qui a été son « meilleur ennemi » ces dix dernières années. Après avoir fait l’impasse sur le tournoi de Montréal, blessé aux abdominaux, le deuxième favori de Flushing Meadows a raté son retour à Cincinnati, battu en trois sets par l’éventuel champion, le Croate Borna Coric. A 36 ans, Nadal peut-il vraiment rêver d’un troisième titre en Grand Chelem cette saison ? « Je m’entraîne dur », a-t-il déclaré vendredi. Je suis assez content de ma façon de jouer. « Ajoutez à cela qu’il fait partie des cinq joueurs qui pourraient être numéro 1 mondial, à l’issue de la quinzaine

DANIIL MEDVEDEV (Russie)
Premier favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : aujourd’hui à midi c. Stefan Kozlov
Il est le numéro 1 mondial, le tenant du titre et un joueur redoutable sur cette surface. Il y a un an, lors du dernier match de l’Open des États-Unis, il avait réussi l’immense exploit de priver Novak Djokovic du Grand Chelem. Mais le Russe ne réalise pas une saison digne de son rang, obtenu notamment en raison de la décision de l’ATP de ne pas attribuer de points à Wimbledon. Atteint d’une hernie qui l’a empêché de jouer pendant quelques semaines, Medvedev n’a remporté qu’un seul titre cette saison. C’était il y a trois semaines, à Los Cabos. Mais en l’absence de Novak Djokovic, avec un Rafael Nadal dont on ne sait jamais le corps tiendra le coup, tout est encore possible pour le vainqueur de 2021.

FELIX AUGER-ALIASSIME (Canada)
Sixième favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : aujourd’hui vers 13h30, Alexander Ritschard
Le Québécois aime cette surface qui convient à son jeu et son énorme service en constante amélioration. Et il aime New York, la ville de plusieurs de ses grandes premières, dont ce premier quatre d’as en Grand Chelem, l’an dernier. Félix l’affirme : dans la grosse pomme, il ne veut pas seulement réitérer sa performance en 2021. Il veut faire encore mieux. Mais pour ce faire, le joueur de 22 ans, sixième tête de série à l’US Open, a peut-être entre les mains un adversaire de taille, qu’il n’a jamais battu en quatre matches sur l’ATP, à savoir le Russe Daniil Medvedev. La première tête de série avait sèchement mis un terme à sa course étincelante à Flushing Meadows il y a un an.

CARLOS ALCARAZ (Espagne)
Troisième favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : demain à midi c. Sébastien Baez
C’est la nouvelle sensation du tennis, révélée au monde en mars, à Miami, où il a remporté son premier titre en Masters 1000. Mais l’Espagnol de 19 ans avait commencé à faire tourner les têtes avant ce grand moment. .L’année dernière, à New York, Alcaraz a atteint les quarts de finale. Blessé, il est contraint à l’abandon en milieu de match face à Félix Auger-Aliassime. Lorsqu’il a été battu d’entrée à Montréal par l’Américain Tommy Paul, le jeune joueur, classé troisième tête de série cette quinzaine, a avoué avoir croulé sous la pression. Il va maintenant devoir apprendre à gérer ces grands moments. Car le reste de son jeu est parfaitement conçu pour y briller.

NICK KYRGIOS (Australie)
23ème favori


International américain : Williams et Nadal pour la légende

Premier match : aujourd’hui vers 20h15, Thanasi Kokkinakis
La version légèrement adoucie de l’enfant terrible du tennis multiplie les coups d’éclat depuis quelques mois. Champion à Washington, mais surtout finaliste inattendu à Wimbledon, l’Australien s’est hissé au 26e rang mondial, après avoir chuté du top 100 en début de saison. Kyrgios a été l’un des joueurs qui s’est le plus démarqué durant cette saison. sur le dur. En plus de ce trophée remporté à Washington, il a brillé à Montréal, battant sur son chemin vers les quarts de finale le numéro 1 mondial, le Russe Daniil Medvedev. Kyrgios aime les projecteurs et les foules animées. Il a tout pour briller à New York… si c’est son tennis, et non ses émotions, qui dicte son jeu.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.