Skip to content
Irdai assouplit les normes d’entrée pour le secteur de l’assurance et réduit la marge de solvabilité


Les dernières décisions visent à accroître la pénétration de l’assurance dans le pays et à permettre «l’assurance pour tous d’ici 2047».

Le régulateur des assurances IRDAI a approuvé vendredi une série de réformes, notamment l’assouplissement des normes d’entrée et la réduction de la marge de solvabilité qui débloqueront un capital d’une valeur de Rs 3 500 crore pour les assureurs. Les dernières décisions visent à accroître la pénétration de l’assurance dans le pays et à permettre «l’assurance pour tous d’ici 2047».

L’Autorité indienne de réglementation et de développement des assurances (IRDAI), lors de sa réunion du conseil d’administration, a également approuvé une proposition visant à permettre aux fonds de capital-investissement (PE) d’investir directement dans des compagnies d’assurance.

En outre, le chien de garde a permis à des filiales d’être des promoteurs de compagnies d’assurance.

Selon une déclaration publiée par l’IRDAI, une seule entité investissant jusqu’à 25 % du capital libéré et 50 % pour tous les investisseurs collectivement sera traitée comme un « investisseur » dans les compagnies d’assurance. Les investissements au-delà de cela ne seront traités que comme « promoteur ».

Auparavant, le seuil était de 10 % pour les investisseurs individuels et de 25 % pour tous les investisseurs collectivement.

L’IRDAI a déclaré qu’une nouvelle disposition a été introduite pour permettre aux promoteurs de diluer leur participation jusqu’à 26%, sous réserve que l’assureur ait un dossier de solvabilité satisfaisant pour les 5 années précédentes et soit une entité cotée.

« Les amendements aux réglementations relatives à l’enregistrement des compagnies d’assurance indiennes visent à promouvoir la facilité de faire des affaires et à simplifier le processus de création d’une compagnie d’assurance en Inde », a déclaré l’IRDAI.

Afin de permettre aux assurés d’avoir un choix et un accès plus larges à l’assurance, le nombre maximum de rapprochements pour les agents corporatifs (AC) et les sociétés de commercialisation d’assurances (IMF) a été augmenté.

« Désormais, un CA peut s’associer à 9 assureurs (auparavant 3 assureurs) et un FMI peut s’associer à 6 assureurs (auparavant 2 assureurs) dans chaque secteur d’activité de la vie, de l’assurance générale et de la santé pour la distribution de leurs produits d’assurance », dit IRDAI.

Dans le but de permettre aux assureurs généraux d’utiliser efficacement leur capital, les facteurs de solvabilité liés à l’assurance-récolte ont été réduits de 0,70 à 0,50, ce qui libérera les besoins en capital des assureurs d’environ Rs 1 460 crore.

Dans le cas des assureurs-vie, les facteurs de calcul de la solvabilité pour les entreprises liées à des unités (sans garanties) ont été réduits à 0,60 % contre 0,80 % et pour Pradhan Mantri Jeevan Jyoti Bima Yojana (PMJJBY) à 0,05 % contre 0,10 %. Cela fournira un assouplissement des besoins en capital d’environ Rs 2 000 crore, a déclaré l’IRDAI.

Selon le communiqué, le régulateur s’est engagé à activer « l’assurance pour tous » d’ici 2047.

Pour atteindre cet objectif, des efforts sont déployés pour créer une architecture réglementaire progressive afin de favoriser un environnement propice et compétitif conduisant à un choix, une accessibilité et un prix plus larges pour les assurés, a-t-il ajouté.

Les dernières décisions visent à accroître la pénétration de l’assurance dans le pays et à permettre «l’assurance pour tous d’ici 2047».

(Édité par : Anouchka Sharma)

cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.