Skip to content
« J’ai trouvé mon équipe, celle en qui j’ai 100% confiance », apprécie Fournier


Le capitaine des Bleus a pu respirer en toute fin de match. ANNEGRET HILSE / REUTERS

Les réactions des Bleus après leur démonstration face à la Pologne vendredi, en demi-finale de l’Euro.

Evan Fournier (capitaine de l’équipe de France, après s’être qualifié pour la finale de l’Euro grâce à un succès 95-54 face à la Pologne) : « J’ai trouvé mon équipe, celle en qui j’ai 100% confiance, quelle que soit l’adversité, celle des JO, de la Coupe du monde. C’était amusant. Je pense qu’il n’y avait pas beaucoup de doute sur l’issue du match. Être sur le banc dans le dernier quart-temps permet au corps de vraiment redescendre. Ce soir, nous n’allons pas nous coucher trop tard. Ceci est important car sinon l’adrénaline vous laissera éveillé pendant longtemps. Et puis ça permet à des gars importants comme Mous’ (Fall), Vincent (Poirier) ou Élie Okobo de prendre des minutes, de s’épanouir et de rester concentrés sur le plan de match. Vous devez faire la même chose, avec la mentalité. Il ne faut pas se dire que tout s’est bien passé et que ce sera forcément pareil la prochaine fois.»

Guerschon Yabusele (fort ailier de l’équipe de France et MVP du match avec ses 22 points) : « Nous étions très bons en défense, très agressifs, nous leur avons rendu tout difficile. On s’est bien partagé le ballon, on a fait 32 passes décisives, c’est beaucoup sur un match. (…) Les deux équipes contre lesquelles nous allons jouer (l’Allemagne ou l’Espagne, opposées dans l’autre mi-temps, NDLR) sont très différentes des Américains (contre qui les Bleus ont joué et perdu la finale des JO Jeux de l’année dernière, ndlr). Mais cela sert notre expérience de la finale. Nous nous concentrerons sur les joueurs majeurs adverses et sur notre plan de match. Mais surtout, il faut rester ensemble, en attaque comme en défense. Quand c’est le cas, on est vraiment une équipe difficile à jouer.»

Il n’y a pas eu de baisse de vitesse pendant une seule minute.

Rudy Gobert

Rudy Gobert (pivot de l’équipe de France) : « C’est agréable de jouer un match pendant lequel on a vraiment défendu quarante minutes. Quand on a commencé à s’entraîner, on s’était dit qu’on voulait être une équipe défensive et ce soir on a montré qu’on pouvait l’être. Il nous reste un match. Si on a la même concentration en défense et si en attaque on ne perd pas le ballon et qu’on bouge bien comme ce soir, on sera en bonne position pour gagner. (…) On peut être très embêtant défensivement. Je suis vraiment fier de l’esprit. Il n’y a pas eu de baisse de vitesse pendant une seule minute. (…) Même avec trente points d’avance, on n’a pas baissé les bras. Chaque joueur est entré sur le terrain avec intensité, a tout donné. C’est l’équipe que nous voulons être. (…) Les plans, parfois ça colle, parfois pas, mais ce qu’on peut contrôler, c’est l’état d’esprit pendant quarante minutes. En général, quand on a ça, le reste suit.»

Propos recueillis en zone mixte et en conférence de presse

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.