Nouvelles du monde

Kiev réagit à l’évaluation expurgée de ses victimes par l’UE — RT Russie et ex-Union soviétique

[ad_1]

Le nombre de soldats tués est « sensible » et n’appartient qu’au président Vladimir Zelensky d’exprimer, a déclaré son porte-parole aux médias

Une affirmation selon laquelle l’Ukraine aurait perdu plus de 100 000 personnes dans le conflit avec la Russie a été supprimée du compte Twitter de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Kiev s’était opposé à ce chiffre, affirmant qu’il appartenait au président Vladimir Zelensky et aux hauts responsables ukrainiens d’exprimer ces chiffres.

Le porte-parole de Zelensky, Sergey Nikoforov, a déclaré mercredi aux médias ukrainiens qu’une telle « sensible » les informations ne devraient être rendues publiques que par le plus haut commandant militaire du pays, le général Valery Zaluzhny, le ministre de la Défense Aleksey Reznikov ou le président lui-même.

Plus tôt dans la journée, le chef de l’exécutif de l’UE a cité une évaluation selon laquelle plus de 100 000 soldats ukrainiens et plus de 20 000 civils ont été tués dans le conflit avec la Russie. La déclaration vidéo a depuis été extraite de son compte Twitter et remplacée par une nouvelle version, qui omettait les chiffres. Von der Leyen n’a pas identifié la source de l’évaluation.

Plus tôt dans le mois, le général américain Mark Milley, qui est président des chefs d’état-major interarmées, a déclaré que plus de 100 000 soldats auraient été tués et blessés de chaque côté du conflit, avec 40 000 civils tués en dommages collatéraux.

Milley, s’exprimant au Economic Club de New York, a déclaré que la saison hivernale entraînerait la poursuite des hostilités « statique » et ouvert « une fenêtre d’opportunité » pour les négociations. L’appel à la diplomatie aurait indigné les responsables de Kiev, qui se sont engagés à continuer à lutter contre la Russie jusqu’à ce qu’elle retrouve pleinement ses positions d’avant 2014.


Dans son discours de mercredi, von der Leyen a exhorté l’ONU à convoquer un tribunal spécial pour juger la Russie pour ses crimes présumés contre l’Ukraine.

Le chef de la Commission a également partagé les projets de l’UE d’investir les réserves nationales russes saisies et « oligarque » de l’argent à des fins lucratives qui servirait plus tard à reconstruire l’Ukraine. Elle a estimé les dommages de l’Ukraine à 600 milliards d’euros (621 milliards de dollars) jusqu’à présent, ce qui éclipse les 319 milliards d’euros (330 milliards de dollars) de fonds russes bloqués par l’UE. Les avoirs ne seraient dégelés qu’après la levée des sanctions anti-russes, à verser en compensation à l’Ukraine, a déclaré le responsable.

De hauts responsables russes, dont le président Vladimir Poutine, ont critiqué le gel des avoirs par les États-Unis et leurs alliés, y compris l’UE. Au début, ils ont dévalué les réserves nationales libellées en dollars et en euros par l’inflation, et plus tard « patte et empoche » eux, a fait remarquer Poutine en octobre.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

[ad_2]

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page