Skip to content
La confiance des PME au plus bas avant les fêtes de fin d’année


Le niveau d’optimisme des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes a continué de baisser en novembre, selon le Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

• Lisez aussi : La gestion des ressources humaines : un défi pour les PME

• Lisez aussi : Les immigrés revendiqués comme solution à la pénurie de main-d’œuvre

Dans l’ensemble, 38 % des propriétaires de petites entreprises estiment que leur entreprise se porte bien, contre 18 % qui pensent le contraire.

L’indice de confiance à court terme (trois mois) a chuté de deux points (43,8) en novembre tandis que l’indice à long terme (12 mois) a atteint son plus bas niveau depuis 2009 (50), à l’exception de celui des récessions de 2008-2009. et 2020, selon les données publiées jeudi.

Un indice inférieur à 50 montre qu’il y a moins de propriétaires de petites entreprises optimistes que pessimistes pour les mois à venir, a expliqué la FCEI.

« Des coûts d’exploitation élevés, des pénuries de personnel et des hausses successives des taux d’intérêt rendent l’avenir des PME très incertain. Les perspectives à court et à long terme sont particulièrement faibles dans le secteur du commerce de détail depuis plusieurs mois, ce qui est contraire à ce à quoi on pourrait s’attendre pour la période précédant les Fêtes », a commenté Simon Gaudreault, économiste en chef et vice-président à la recherche à la FCEI.

La confiance des PME québécoises continue de baisser

C’est à l’Île-du-Prince-Édouard (60,9) et au Manitoba (57,9) que l’indice de long terme a atteint « des niveaux extrêmement bas, qui sont généralement atteints en période de récession ».

Dans l’ensemble, l’Ontario demeure la province la moins optimiste, se classant dernière pour l’indice à court terme (42,8) et avant-dernière pour l’indice à long terme (49,7).

Au Québec, l’indice à long terme a légèrement augmenté de 0,7 à 50,8 et l’indice à court terme a diminué de 0,6 à 47,9.

« La confiance des PME québécoises continue de baisser pour le 7e mois consécutif; elle n’a jamais été aussi faible à court terme, à l’exception du grand confinement de 2020 et de la crise économique de 2008. Ces données doivent appeler les décideurs publics à prioriser les mesures qui aideront les PME à surmonter leurs principaux écueils », a ajouté François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI.

Le sondage a été mené en novembre 2022 auprès de 719 membres de la FCEI.



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.